Homélie de Monseigneur Rudolf Michaël Schmitz, vicaire général de l'Institut du Christ Roi Souverain Prêtre, lors de la messe aux Courlis le dimanche de Pentecôte 4 juin 2017.


homelie-schmitz.jpg » Lien direct vers la vidéo

(transcription et diffusion avec aimable autorisation de l'auteur).

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, ainsi soit-il.

« Kecharitomèné - Pleine de grâce » !
C'est le titre que l'ange donne à Notre Dame au moment de l'Annonciation...

Il nous annonce que cette Vierge est vraiment « l’Épiphanie de l'Esprit Saint ».
Parce qu'elle est pleine de sa grâce, pleine des dons de l'Esprit Saint, elle est vraiment la Reine de l'Esprit qui est descendu dans son cœur, elle devient la visibilité de l'Esprit Saint entre nous.

Dieu le Père, nous le voyons dans la création,
Dieu le Fils, dans la rédemption pour notre salut,
Dieu le Saint Esprit nous est présenté dans la Vierge, qui au même moment est l'icône de l'Eglise.
Et c'est pourquoi l’Épiphanie de l'Esprit Saint, Notre Dame - que nous vénérons pendant ce pèlerinage d'une manière spéciale - nous enseigne profondément ce que l'Esprit Saint fait pour nous.

En effet Notre Dame est, surtout dans son Immaculée Conception, la révélation et l'Epiphanie de la vérité divine. Elle, toute pure, rendue pure par l'Esprit Saint, et préservée depuis le premier moment de son existence de tout péché, nous garantit la vérité.
Elle - et les dogmes, les vérités catholiques qui l'entourent - sont le sceau divin sur toute la vérité divine, catholique, révélée.

Sans elle il ne reste pas vraiment toute la plénitude de la vérité. Sans elle, des hérésies pourraient douter même de la divinité, de la vraie humanité de Notre Seigneur. Sans elle l'Eglise n'aurait pas la visibilité de vérité devant nous, dans la dévotion à la Très Sainte Vierge.

Elle, l'Immaculée Conception, nous garantit que la vérité pure de l'Esprit reste avec nous dans son Eglise, et nous préserve de toute erreur et tout compromis avec le monde.

« Kecharitomèné - Pleine de grâce », c'est aussi la révélation de la fécondité de Dieu.
En effet Saint Louis Marie Grignon de Montfort, le patron de notre pèlerinage aujourd'hui, s'écrie ; « Dieu le Saint Esprit est devenu fécond par Marie qu'Il épouse ». La fécondité de Dieu est visible en Marie qui devient, peut-on dire, l'ostensoir de la divinité parmi nous. Elle nous a porté le Fils de Dieu. Elle s'est ouvert à la Divinité par la pureté qu'elle avait reçue par l'Esprit, et qu'elle a gardée toujours, par la volonté de toujours obéir au Seigneur. Et elle donne toute cette fécondité à l'Eglise et au monde, parce que par elle le divin est entré dans notre existence ; il a franchi les barrières du péché, et il a ouvert de nouveau la possibilité pour nous de nous mettre en contact avec le divin, de recevoir la Divinité de Notre Seigneur, dans la Sainte Eucharistie, dans nos cœurs, et de devenir fils de Dieu.
La fécondité de l'Esprit Saint en elle se continue dans l'Eglise, et va toujours engendrer de nouvelles grâces et de nouvelles splendeurs, par elle, dans cette Eglise qui est militante sur cette terre.

Et au même moment, « Kecharitomèné - Pleine de grâce » nous révèle aussi la générosité divine.
Nous avons l'Esprit qui nous a été envoyé par le Seigneur, qui est l'esprit de la générosité.
Parce que les grâces qu'Il nous donne sont comme une mère qui nourrit ses fils...
Les grâces qu'Il nous donne sont surabondantes et dans l'Eglise ; par la vérité qu'elle annonce, par les sacrements qu'elle célèbre, par la discipline de la grande Tradition, les grâces sont innombrables.
Et elles nous sont toutes données par la médiation de l'épouse de l'Esprit Saint, notre Très Sainte Vierge Marie. En effet l'Eglise nous enseigne dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique ce qui suit; « Mais son rôle par rapport à l’Église et à toute l’humanité va encore plus loin. " Elle a apporté à l’œuvre du Sauveur une coopération absolument sans pareil par son obéissance, sa foi, son espérance, son ardente charité, pour que soit rendue aux âmes la vie surnaturelle. C’est pourquoi elle est devenue pour nous, dans l’ordre de la grâce, notre Mère" … C’est pourquoi la bienheureuse Vierge est invoquée dans l’Église sous les titres d’avocate, d’auxiliatrice, de secourable, de médiatrice 1».
La Sainte Vierge - par la générosité de l'Esprit Saint qui est en elle, - est tout pour nous.
Elle est notre mère, elle nous donne tout, nous vivons d'elle ! Et l'Eglise, surtout aujourd'hui, a besoin d'elle, d'une plus grande dévotion, d'un plus grand amour envers elle, afin qu'elle puisse, comme notre mère qui nous aime, nous donner toutes les grâces qu'elle possède et qu'elle a reçue de son divin Fils.
Cette générosité doit être choisie par nous... par notre prière quotidienne du chapelet... par notre dévotion filiale envers elle... et par amour envers elle qui est notre Mère et l'icône de l'Eglise.

Et c'est pourquoi, « Kecharitomèné - Pleine de grâce », elle est aussi celle qui nous révèle la mission qu'elle a reçue, qui est aussi la mission de l'Eglise toute entière qu'elle représente.
La Mission... vers tous les hommes ; L'Eglise n'est pas une société fermée ! L'Eglise est missionnaire ! L'Eglise a reçu le pouvoir divin pour annoncer la vérité jusqu'aux extrémités de la terre.
Elle la Vierge Marie est une missionnaire qui nous précède pendant notre pèlerinage sur cette terre... qui nous protège, afin que nous ne nous découragions pas... qui nous donne vraiment la force de prêcher et de vivre cette vérité en pleine charité. Parce que la charité de Notre Dame attire les hommes, dont elle est la Mère. Depuis qu'elle est devenue la Mère de Dieu, elle est devenue la Mère de la charité dans la vérité.
Annonçons donc avec elle, et à coté d'elle, cette vérité, cette richesse, cette splendeur de la grande vie catholique.
Et non seulement nos familles, non seulement nos amis... mais cette douce France, et toute l'Europe, oui tout le monde va se relever, va s'élever à Dieu de nouveau, parce que guidée par elle, et encouragée par son exemple !

« Kecharitomèné - Pleine de grâce », elle est vraiment l’Épiphanie de l'Esprit Saint.
Et pendant cette grande fête de Pentecôte, nous nous adressons à elle pour qu'elle nous donne de nouveau la révélation de la générosité divine, de la fécondité divine, et de la charité divine.
Par elle nous pourrons devenir ce qu'elle a vécue pendant toute son existence, et qu'elle continue d'être dans la gloire des cieux.

Aussi l'Eglise, aussi chacun de nous a cette vocation de devenir comme elle, et de s'entendre dire par les anges un jour, quand nous rencontrerons la gloire du Seigneur ;

« Kecharitomèné - Pleine de grâce » !

Ainsi soit-il.

au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, ainsi soit-il.