Rappel à Dieu de Michel de Penfentenyo

Mardi 25 septembre ont été célébrées à la cathédrale Saint Louis de Versailles les obsèques de Michel de Penfentenyo, rappelé à Dieu le 21 septembre.

20180925MdePenfentenyo.jpgNotre Dame de Chrétienté souhaite rendre hommage à un grand français et à un apôtre de l'engagement des laïcs dans la Cité.
Nous reproduisons ci-dessous le communiqué publié par ICHTUS :

Michel de Penfentenyo nous a quittés le 21 septembre 2018, à l’heure des Laudes.
C’est, pour ICHTUS, pour tous ceux qui l’ont connu, admiré, aimé, une très grande tristesse. Nous le recommandons, pleinement confiants, au Père tout puissant.
Dire ce qu’a représenté pour notre œuvre la présence si bienveillante et si forte, de Michel de Penfentenyo est difficile à exprimer en quelques lignes. Très tôt, dès janvier 1957, il s’engage aux côtés de Jean Ousset dans ce qui s’appelait alors la Cité Catholique, et exerce rapidement les fonctions de Directeur général de l’Office international des oeuvres de formations civiques et d’actions culturelles selon le droit naturel et chrétien, conduisant magnifiquement le navire à travers les tempêtes qui n’ont pas manqué. Mais, outre une force de caractère qui lui a permis de toujours garder le cap, beaucoup retiendront sa bonté et son extrême délicatesse à l’égard de tous, sa capacité d’écoute et de conseil, son énergie et son dévouement complet à la formation et au service d’une amitié pour servir le bien commun.
Après s’être engagé dans le combat pour la vie, il suscite à la création du Centre d’Études des Entreprises (CEE) et fonde le Secrétariat d’Information des Collectivités Locales Et Régionales (le SICLER), pour aider les élus à reconstituer les réseaux de solidarité naturelle, il se consacrera entièrement à cette action à partir de 1980. Beaucoup de collectivités lui doivent un véritable renouveau de la vie locale.
Convaincu que la France avait perdu le sens de sa vocation, il se battra aussi pour mieux faire connaître les sources et les fondements de son histoire.