> accueil > Le plerinage 2008 > Conscration > Prsentation

Conscration Marie (premire fois ou renouvellement)


Prsentation de la Conscration Mariale Montfortaine



Saint Louis-Marie de Montfort (1673-1716) a transmis toute lEglise un trsor cach, un secret admirable, qui est un extraordinaire moyen de sanctification. Cest la conscration totale de soi-mme Marie, et Jsus par Marie. Il lappelle encore la parfaite dvotion la sainte Vierge .

Cette conscration mariale est propose tous les baptiss, religieux, prtres, lacs Elle nest pas rserve quelques-uns. Elle nest autre que le renouvellement des promesses de notre baptme, mais en prenant au srieux toutes leurs exigences et en passant explicitement par Marie.

Tous les baptiss sont invits se consacrer Jsus par Marie. Cependant, se lancer dans une telle dmarche nest pas une petite dvotion, ni une simple formalit. Cest un engagement exigeant, qui doit transformer toute notre vie de chrtien : si nous le prenons au srieux, il nous conduira rapidement une grande saintet.

Le but est attirant, enthousiasmant du moins si jai une foi vivante et si jai compris le sens profond de ma vie et limportance de devenir un saint, mais dois-je ncessairement mengager dans cette voie ? Et comment procder ?

Avant de me lancer dans cette aventure car cen est une : me donner Notre-Dame mentranera loin ! , trois choses sont ncessaires :
1. avoir bien compris ce dont il sagit,
2. me sentir appel,
3. bien my prparer.

I. BIEN COMPRENDRE CE DONT IL SAGIT

La conscration mariale est chose srieuse. Il serait regrettable de sy engager la lgre, sans savoir bien ce que lon fait. Avant de dcider de se consacrer Jsus par Marie, il faut avoir compris suffisamment en quoi consiste cette parfaite dvotion la sainte Vierge . Certes, nous ne pouvons pas mesurer tout ce quoi cela nous engage. Cest un peu comme pour une vocation ou un mariage : lorsque lon sengage dans la vie religieuse ou dans la vie conjugale, on ne sait pas bien tout ce qui va arriver, les difficults que lon rencontrera, etc. Mais on doit savoir lessentiel, la nature de lengagement religieux ou du mariage.

De mme, la conscration mariale montfortaine est un acte bien prcis, qui nous engage pour toute la vie. Il faut la distinguer de diverses autres conscrations, mme mariales, que certains peuvent faire. Par exemple, la trs belle coutume, pour les parents, de consacrer leur enfant Marie aussitt aprs la crmonie du baptme. Cest une trs bonne faon de placer sous la protection de la Mre de Dieu le jeune enfant baptis et de demander laide de Notre Dame pour la tche difficile de son ducation. Cependant, lenfant nagit pas par lui-mme, dans la pleine conscience de ce qui saccomplit. Et ce nest pas une remise totale de tous ses biens, de la valeur mme de ses bonnes actions, Marie. Il bnficiera certainement de la protection de la Mre de Dieu, mais la conscration mariale quil fera peut-tre plus tard le conduira plus loin dans le don explicite de lui-mme Marie.

Dautres formules sont des belles remises de soi Marie, mais qui ne sont pas aussi radicales que celle de la conscration montfortaine. A ce sujet, il est trs important de ne pas faire prononcer indistinctement, sans prparation, quiconque, des prires qui comportent de vraies conscrations ou des engagements qui nont pas t dlibrment accepts par les personnes elles-mmes. A fortiori, faire rciter la formule de conscration montfortaine par des personnes qui ne sont pas dj consacres, et sans prparation, est un abus quil faut dnoncer. Cest habituer les fidles prononcer des paroles quils nont pas vraiment peses, qui ne viennent pas de leur volont profonde et faire perdre le sens de la vrit des paroles que lon dit. Prononcer des paroles dengagement sans sengager ou en sengageant la lgre nest pas un acte vertueux. La dvotion doit tre vraie !

Il faut donc bien comprendre ce quest la conscration mariale montfortaine. Le mieux, pour cela, est de lire attentivement louvrage capital de Saint Louis-Marie ce sujet : le Trait de la vraie Dvotion la Sainte Vierge1, ou au moins le bref et magnifique rsum que le saint a lui-mme rdig : le Secret de Marie1. Il est bon dy joindre la lecture du troisime ouvrage capital du mme saint, lAmour de la Sagesse ternelle2, qui fait partie aussi de la dmarche de conscration : on va Jsus par Marie, il faut donc connatre Jsus et Marie.

Ces trois ouvrages sont accessibles, relativement faciles lire (surtout le Secret de Marie). Certes, le style est celui de lpoque du saint, il y a 300 ans environ. Certains mots nont plus tout fait le mme sens quaujourdhui, certaines tournures sont archaques, des images nous semblent dmodes Mais avec un petit effort, toute personne peut saisir assez facilement le sens profond de ce qui est dit. Pass le premier abord, qui peut parfois rebuter, on entre dans ces ouvrages avec plaisir, car Saint Louis-Marie crit avec une me de saint, une me de feu, dvore du zle de la gloire de Dieu et du salut des mes, embrase de lamour de Marie. Le ct dpaysant peut mme ajouter lintrt de la lecture.

Certains livres plus modernes ou des brochures (comme celle ralise il y a quelques annes par lassociation Notre-Dame de Chrtient) peuvent nous aider mieux comprendre le contenu des ouvrages du saint, expliquer de faon plus adapte notre poque le sens de la conscration et ses exigences, la faon de se consacrer Mais rien ne remplace la lecture des magnifiques ouvrages du grand aptre de Jsus et Marie. Leffort en vaut la peine.

Donc, avant de vous engager, ou mme pour savoir si vous devez vous engager, lisez le Trait de la vraie Dvotion la Sainte Vierge ou au moins le Secret de Marie. De toute faon, vous ne le regretterez pas, vous aurez pris connaissance dun chef-duvre de la spiritualit catholique. Tout catholique devrait lire ces petits ouvrages qui sont de vritables trsors, au mme titre que les ouvrages les plus clbres des saints et docteurs catholiques3.

II. SE SENTIR APPELE

En lisant ces ouvrages, en parlant avec votre pre spirituel ou avec un bon conseiller, en mditant et en priant le Saint-Esprit, vous pourrez discerner si, oui ou non, il vous semble bon de vous lancer dans cette aventure de la conscration : si le Seigneur vous y appelle. Car la conscration est un conseil, non une obligation ou un commandement de Dieu ou de lEglise. Nous devons nous y engager un peu comme on sengage dans une vocation. Cest--dire quil faut ressentir comme un attrait de la grce, qui est le signe dun appel de Dieu.

Il ne faut pas sy engager seulement pour faire plaisir son directeur spirituel, ou un(e) bon(ne) ami(e), ou pour faire comme tout le monde (rassurez-vous, dailleurs, tout le monde nest pas encore consacr !). Non, il faut, tant bien conscient de la dmarche que lon va entreprendre, la dsirer, la vouloir, parce que lon comprend que cela sera source de grce : pour moi personnellement, et non en gnral. Est-ce que ce sera un bien pour moi ? Est-ce que ce sera quelque chose qui va maider grandir dans lamour de Dieu (et de Marie) ? Est-ce que jai confiance que Dieu va me conduire une plus grande saintet par ce moyen ? Si oui, il ny a pas hsiter, tergiverser. Alors, ne cdons pas de faux prtextes, de vaines craintes.

Suivre sa vocation comporte toujours des risques, comme tout dans la vie, mais la foi et la raison nous demandent de suivre le chemin qui parat le meilleur pour parvenir notre fin : le bonheur du ciel, la Batitude. Notre salut peut dpendre de ces actes de gnrosit que nous voyons devoir tre poss tel moment de notre vie. Qui a mis la main la charrue et regarde en arrire, nest pas digne du Royaume de Dieu , nous dit Notre Seigneur (Luc 9,62).

Ajoutons que, si nous voulons tre missionnaires, et notre engagement dans lassociation Notre-Dame de Chrtient est le signe que nous en avons lambition, la conscration mariale sera certainement un puissant moyen de rayonnement de notre apostolat. Le Rgne de Jsus se construit par Marie. Ce nest pas la moindre des raisons qui nous invitent suivre cette voie.

III. BIEN SY PREPARER

Une fois que nous avons pris la dcision de nous consacrer Jsus par Marie, il faut nous prparer bien le faire.

Saint Louis-Marie propose pour cela, dans le Trait de la vraie Dvotion (n 227 et ss.), une mthode de prparation qui comporte 33 jours, rpartis ainsi :
- dabord 12 jours employs se vider de lesprit du monde contraire celui de Jsus-Christ ;
- puis, 1 semaine pour demander la connaissance de nous-mmes et la contrition de nos pchs ;
- 1 semaine pour demander la connaissance de la trs sainte Vierge ;
- 1 semaine pour demander la connaissance de Jsus-Christ.

Peut-on se passer de cette mthode ou en inventer une autre ? Certes on peut imaginer de se prparer autrement. Mais il semble prsomptueux de vouloir rinventer une mthode alors quun grand saint visiblement inspir du Ciel nous a transmis lui-mme, aprs mre rflexion, cet admirable chemin. Si nous voulons vraiment que notre conscration soit faite srieusement, dans de bonnes conditions, et quelle porte des fruits durant notre vie entire, il faut nous y prparer avec soin. Une vocation religieuse sprouve pendant au moins un an de noviciat ; un mariage se prpare par un temps de fianailles, des entretiens, des sessions, une retraite... De faon analogue, lengagement de la conscration mariale suppose une bonne prparation.

Une difficult que lon peut rencontrer dans la mthode montfortaine, outre le style ancien de lauteur, est que Saint Louis-Marie parat parfois svre dans son apprciation du monde, et dans les exigences quil indique au chrtien. Au lieu de juger trop rapidement que cest la marque dune poque austre et rigoriste qui est heureusement rvolue, il convient de nous demander si ce nest pas plutt notre christianisme moderne qui sest abtardi. Saint Louis-Marie nest-il pas plus proche que nous de lesprit de lEvangile, des Aptres et des grands saints de toutes les poques ? Se consacrer Jsus par Marie, cest replonger dans la vrit profonde du christianisme, ressaisir les exigences de notre baptme, prendre vraiment au srieux la vie divine, la vie de la grce qui est en nous. Nous laissons malheureusement trop souvent celle-ci tre recouverte par les accommodements avec le monde, avec nos petites habitudes gostes ou trs peu chrtiennes.

Un peu comme un carme (40 jours) qui nous prpare la grande fte de Pques, les 33 jours devront tre vcus comme une prparation lacte de notre conscration. Cela suppose concrtement que nous donnions chaque jour un certain temps (il parat difficile de descendre en dessous dune demi-heure quotidienne) la lecture des textes proposs, la mditation et la prire. Il faudra autant que possible sexercer la pratique de certaines vertus et prolonger sa mditation dans le cours de la journe en pensant souvent ce grand acte que lon va accomplir.

La prparation durant au moins 33 jours, il faudra, avant de sy lancer et lorsque lon est bien dtermin le faire, choisir une date (si possible une fte mariale) o lon pourra facilement prononcer sa conscration (le mieux tant aussi dassister la messe ce jour-l, et de communier en stant confess avant). La priode des 33 jours de prparation doit aussi tre choisie de faon opportune : il faut que nous ayons une certaine disponibilit, en temps et en libert desprit, pour accomplir les exercices prparatoires ; il ne convient pas davoir des charges trop lourdes ou des soucis trop pesants. Le programme tant bien fix, avec la priode des 33 jours et la date de la conscration, il ny a plus qu se lancer dans laventure, avec foi et confiance. Croyez bien que Marie ne sera pas avare des dons clestes ceux qui se donnent tout entier elle.

Ensuite, il sagira de vivre en consacr. On peut toujours progresser en ce domaine. Le renouvellement de la conscration, avec sa prparation de 33 jours, pourra tre un bon moyen de reprendre mieux conscience de tout ce quoi cette conscration nous engage. Prononcer lacte de conscration assez frquemment et rgulirement est en tout cas recommand, comme aussi bien sr la fidlit la prire du Rosaire.

Un prtre de la Fraternit Saint Vincent Ferrier



1. Cf. bibliographie la fin de cet article

2. Cf. bibliographie la fin de cet article. Cest dans cet ouvrage que saint Louis-Marie donne la formule de la conscration Jsus par Marie.

3. Voici, titre dexemples et sans vouloir tre exhaustif, quelques titres douvrages quun catholique devrait avoir lu au moins une fois dans sa vie, outre bien sr lEcriture sainte : lImitation de Jsus-Christ, les Confessions de saint Augustin, la Rgle de saint Benot, le Dialogue de sainte Catherine de Sienne, lIntroduction la vie dvote de saint Franois de Sales, les autobiographies de sainte Thrse dAvila et de sainte Thrse de Lisieux, etc.


Ouvrages utiles pour la Conscration


UVRES DE SAINT LOUIS-MARIE GRIGNION DE MONTFORT:

- uvres compltes, dition du Seuil, Paris, 1966 (puis)
- Trait de la vraie Dvotion la Sainte Vierge, dition du Seuil, Paris, 1996
- Le Secret de Marie, dition Tqui ou Ad Solem (cf. ouvrage suivant)
- Lamour de Jsus en Marie. Volume 1 : I. Prsentation gnrale, par Franois-Marie Lthel, ocd, 160 pages. Volume 2 : II. Textes : le Trait de la vraie Dvotion la Sainte Vierge, Le Secret de Marie, 208 pages. Edition Ad Solem, Genve, 2000
- LAmour de la Sagesse ternelle, dition Dominique Martin Morin, Boure, 1997
- Le Livre dor. Manuel complet de la parfaite dvotion la trs sainte Vierge daprs saint Louis-Marie de Montfort, 6e dition, Louvain 1960. Ce livre, malheureusement puis, contient lintgralit du Trait de la vraie Dvotion, du Secret de Marie et de la Lettre aux Amis de la Croix, ainsi que divers autres textes et prires. Il est trs adapt celui qui veut se consacrer. Une dition plus moderne et modifie est aussi en vente : elle contient les textes de base : Trait de la vraie dvotion, Secret de Marie, Amour de la Sagesse ternelle (lgrement abrg) : Le Livre dor. Les grands textes et la voie spirituelle, nouvelle dition profondment remanie, Nouvelle Cit, Paris 1989, 480 pages.

AUTRE:

- Brochure de Notre-Dame de Chrtient : Un secret : la conscration Marie , 1999

> accueil > Le plerinage 2008 > Conscration > Prsentation