Appartenir à Marie – Citations

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

J’adresse un pressant appel à la terre : j’appelle mes enfants, mes vrais dévots, ceux qui se sont donnés à moi pour que je les conduise à mon divin Fils, ceux que je porte pour ainsi dire dans mes bras, ceux qui ont vécu de mon esprit ; enfin j’appelle les Apôtres des derniers temps, les fidèles disciples de Jésus-Christ qui ont vécu dans un mépris du monde et d’eux-mêmes, dans la pauvreté et dans l’humilité, dans le mépris et le silence, dans l’oraison et la mortification, dans la chasteté et dans l’union à Dieu, dans la souffrance et inconnus du monde.

Notre Dame de la Salette

Lorsque l’Eglise dit de Notre-Dame, lorsqu’elle fait dire à Notre-Dame :“ Je suis la Mère du bel amour, de la crainte, de la science et de la sainte espérance (Ecclésiastique XXIV, 17) ”, elle attribue à la Sainte Vierge une fonction d’éducation active auprès de nous.

Dom Delatte
Homélies sur la Vierge Marie

Marie étant la plus conforme à Jésus-Christ de toutes le créatures, il s’ensuit que de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre Seigneur est la dévotion à la très Sainte Vierge, sa sainte Mère, et que plus l’âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus-Christ. (…)
Cette dévotion consiste à se donner tout entier à la Très Sainte Vierge pour être tout entier à Jésus-Christ par elle. (…)
J’ai dit que cette dévotion (à la Vierge Marie) pouvait fort bien être appelée une parfaite rénovation des vœux ou promesses du saint baptême. Car tout chrétien avant son baptême, était l’esclave du démon, parce qu’il lui appartenait. Il a, dans son baptême, par sa bouche propre ou par celle de son parrain et de sa marraine, renoncé solennellement à Satan, à ses pompes et à ses œuvres, et a pris Jésus-Christ pour son maître et souverain Seigneur, pour dépendre de Lui en qualité d’esclave d’amour. C’est ce qu’on fait par cette présente dévotion : on renonce au démon, au monde, au péché et à soi-même et on se donne tout entier à Jésus-Christ par les mains de Marie. (…)
La vraie dévotion est tendre, c’est-à-dire pleine de confiance en la très Sainte Vierge comme d’un enfant dans sa bonne mère. Elle fait qu’une âme recourt à elle en tous ses besoins de corps et d’esprit, avec beaucoup de simplicité, de confiance et de tendresse.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge

Toute notre perfection consistant à être conformes, unis et consacrés à Jésus-Christ, la plus parfaite de toutes les dévotions est sans difficulté celle qui nous conforme, unit et consacre le plus parfaitement à Jésus-Christ. Or, Marie étant la plus conforme à Jésus-Christ de toutes les créatures, il s’ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus une âme à Notre-Seigneur est la dévotion à la Très Sainte Vierge, sa sainte Mère, et que plus une âme sera consacrée à Marie, plus elle le sera à Jésus-Christ.
C’est pourquoi la parfaite consécration à Jésus-Christ n’est autre chose qu’une parfaite et entière consécration de soi-même à la Très Sainte Vierge, qui est la dévotion que j’enseigne ; ou autrement une parfaite rénovation des vœux et promesses du saint baptême.
Cette dévotion consiste donc à se donner tout entier à la Très Sainte Vierge, pour être tout entier à Jésus-Christ par elle. Il faut lui donner : 1° notre corps avec tous ses sens et ses membres ; 2° notre âme avec toutes ses puissances ; 3° nos biens extérieurs qu’on appelle de fortune, présents et à venir ; 4° nos biens intérieurs et spirituels, qui sont nos mérites, nos vertus et nos bonnes œuvres passées, présentes et futures : en deux mots, tout ce que nous avons dans l’ordre de la nature et dans l’ordre de la grâce, et tout ce que nous pourrons avoir à l’avenir dans l’ordre de la nature, de la grâce ou de la gloire, et cela sans aucune réserve, pas même d’un denier, d’un cheveu et de la moindre bonne action, et cela pour toute l’éternité, et cela sans prétendre ni espérer aucune autre récompense de son offrande et de son service, que l’honneur d’appartenir à Jésus-Christ par elle et en elle, quand cette aimable Maîtresse ne serait pas, comme elle est toujours, la plus libérale et la plus reconnaissante.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort
Traité de la vrai dévotion à la Sainte Vierge

De quoi l’humaine faiblesse pourrait-elle s’alarmer en abordant Marie ? En Elle rien d’austère, rien de terrifiant : Elle est toute suavité… Si, comme il est certain, tu ne trouves en tout ce qui La concerne que plénitude de charme et de tendresse, que comble de mansuétude et de miséricorde, alors dis merci à Celui dont la pitié infiniment douce t’a ménagé une médiatrice telle que rien ne légitime envers Elle la moindre défiance.

Saint Bernard

Laissons-nous donc guider, soyons calmes, calmes, ne prétendons pas faire plus que ce qu’Elle veut plus vite. Laissons-nous porter par Elle, c’est Elle qui pensera à tout, qui pourvoira à tous nos besoins d’âme et de corps ; donnons-lui chaque difficulté, chaque peine, et ayons confiance qu’Elle songera à nous mieux que nous. Donc paix, paix, beaucoup de paix dans une confiance illimitée en Elle. (…)
Immaculée, immaculée, immaculée, comme est doux et cher ton saint nom au cœur de ton enfant, comme il retentit doucement dans l’âme, quelle splendide mélodie. (…)
S’approcher d’Elle, s’identifier à Elle, lui permettre d’envahir notre cœur et tout notre être pour qu’Elle vive et agisse en nous et par nous, qu’Elle aime Dieu avec notre cœur, que nous lui appartenions sans limite : voilà notre idéal.

Saint Maximilien Kolbe

Si vous croyez que tout ne va pas bien, regardez où vous en êtes dans votre dévotion envers la Sainte Vierge.

Père Faber

Nous exhortons tous les fils de l’Eglise à se consacrer (…), chacun, au Cœur Immaculé de la Mère de l’Eglise.

Paul VI

En nous consacrant au Cœur de Marie, nous découvrons un chemin sûr vers le Sacré Cœur de Jésus, symbole de l’amour miséricordieux de notre sauveur.

Jean-Paul II


La Sainte Vierge (…) ne manque jamais de me protéger dès que je l’invoque. S’il me survient une inquiétude, un embarras, bien vite, je me tourne vers elle et toujours comme la plus tendre des mères, elle se charge de mes intérêts. Que de fois en parlant aux novices, il m’est arrivé
de l’invoquer et de ressentir les bienfaits de sa maternelle protection.

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus


Mère de Dieu pour tout obtenir et Mère des hommes pour tout accorder.

Bossuet

Si tu veux être mon élève, moi je serai ta maîtresse, si tu veux être ma servante, moi je serai ta Dame. Si tu veux être ma fille, moi je veux être ta mère ; et quand tu seras bien instruite et obéissante comme une bonne élève, une servante fidèle et une fille dévouée, je te remettrai entre
les mains de mon Fils.

La Sainte Vierge à Sainte Elisabeth de Hongrie (1207 – 1231)

Qui n’a pas Marie pour Mère n’a pas Dieu pour Père.

Saint Louis-Marie Grignion de Montfort

Il est impossible que le vrai serviteur de Marie se damne.

Saint Alphonse de Liguori

Jésus veut répandre dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé. Je promets la salut à ceux qui embrasseront cette dévotion. Ma fille, je ne t’abandonnerai jamais ! Mon Cœur Immaculé sera ton refuge et la voie qui te conduira à Dieu.

La Sainte Vierge à Lucie
Fatima 13 juin 917

Dans les dangers, dans les troubles, dans les détresses, dans les plus grandes extrémités, souvenez-vous de Marie, demandez sa protection, que son nom ne sorte point de votre bouche, que son souvenir ne sorte point de votre cœur; et pour obtenir le suffrage de ses prières, ne cessez
jamais d’imiter ses exemples.

Saint Bernard

Marie veut arracher tous ses enfants aux griffes du démon en les purifiant, mais elle veut aussi les sanctifier. Son regard est toujours penché sur nous pour travailler à faire de nous des images vivantes de son Fils, aussi parfaites que possibles.

Dom Godefroy Belorgey
Le regard de Dieu

Disposez avant tout de moi comme vous le désirez. (…) Qu’en vos mains immaculées, si riches de miséricorde, je devienne un instrument de votre amour ; capable de ranimer et d’épanouir pleinement tant d’âmes tièdes ou égarées. Ainsi s’étendra sans fin le Règne du Cœur divin de Jésus.

Saint Maximilien Kolbe
Petit Journal au 8 décembre 1937

De même que l’Immaculée est à Jésus, à Dieu, de même chaque âme consacrée sera, par Elle et en Elle à Jésus, à Dieu, et cela beaucoup mieux que sans Elle. C’est alors que ces âmes-là parviendront à aimer le Sacré-Cœur de Jésus beaucoup mieux quelles ne l’ont fait jusqu’à maintenant. Et, comme l’Immaculée, elles vont pénétrer dans les profondeurs de l’amour : la croix et l’Eucharistie, beaucoup mieux qu’auparavant.

Saint Maximilien Kolbe
Notes personnelles

Devant Marie, en vertu même de sa pureté, l’homme n’hésite pas à se montrer dans sa faiblesse, à livrer ses questions et ses doutes, à formuler ses espérances et ses désirs les plus secrets. L’amour maternel de la Vierge Marie désarme tout orgueil ; il rend l’homme capable de se regarder tel qu’il est et il lui inspire le désir de se convertir pour rendre gloire à Dieu.
Marie nous montre ainsi la juste manière d’avancer vers le Seigneur. Elle nous apprend à nous approcher de lui dans la vérité et la simplicité. Grâce à elle, nous découvrons que la foi chrétienne n’est pas un poids, mais elle est comme une aile qui nous permet de voler plus haut pour nous réfugier entre les bras de Dieu.

Benoît XVI
Angélus du dimanche 14 septembre 2008 à Lourdes.

… De même qu’au cœur de votre fils Jésus furent consacrés l’Eglise et le genre humain tout entier, afin que, toutes leurs espérances étant placées en lui, il devînt pour eux signe et gage de victoire et de salut, ainsi et pour toujours nous nous consacrons à vous, à votre Cœur Immaculé, ô notre Mère et Reine du monde, pour que votre amour et votre protection hâte le triomphe du règne de Dieu et que toutes les nations en paix entre elles et avec Dieu, vous proclament bienheureuse et entonnent avec vous, d’une extrémité du monde à l’autre, l’éternel Magnificat de gloire, d’amour, de reconnaissance au Cœur de Jésus, en qui seul elles peuvent trouver la vérité, la vie et la paix.

Pie XII
Consécration du genre humain tout entier au Cœur Immaculé (8 décembre1942)