Consécration à Marie de Saint Maximilien Kolbe

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Daignez recevoir ma louange, O Vierge bénie !
Immaculée Conception,
Reine du Ciel et de la terre,
Refuge des pécheurs et Mère très aimante,
à qui Dieu voulut confier l’ordre de la miséricorde,
je me prosterne devant Vous, moi, N… pauvre pécheur que je suis,
je vous supplie humblement d’accepter mon être tout entier
comme votre bien et votre propriété
et d’agir en moi et en toutes les facultés de mon âme et de mon corps
en toute ma vie, ma mort et mon éternité, comme il Vous plaira.
Disposez de moi comme Vous le désirez pour réaliser ce qui est écrit de Vous :
« Elle écrasera la tête du serpent »
et encore :
« Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier ».
Qu’en vos mains toutes pures et si riches de miséricorde,
je sois un instrument docile,
pour Vous faire connaître et aimer de tant d’âmes tièdes ou égarées.
Ainsi s’étendra le Règne du divin Cœur de Jésus.
En vérité, là seulement où vous venez,
s’obtient la grâce de la conversion et de la sanctification des âmes,
parce que toutes les grâces jaillissent du divin Cœur de Jésus
et s’écoulent sur nous en passant par vos mains maternelles.

Saint Maximilien KOLBE