DÉFENDRE LA VIE FACE A SES ATTEINTES

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Chers pèlerins,
Le grand jour de la Pentecôte, où nous fêtons la descente du SaintEsprit sur les apôtres, touche à sa fin. Vous le sentez d’ailleurs dans vos jambes et vos pieds fatigués. Courage ! Et si cela devient trop dur, regardez Jésus cloué à la Croix !

C’est sur la croix qu’Il nous révèle la bonne nouvelle de la vie dont Il nous fait don. Cela paraît incroyable, mais c’est ainsi ! Rappelez-vous sa réponse au bon larron : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis ». La mort de Jésus ouvre la porte du paradis, la porte de la vie éternelle. Jésus meurt et, aussitôt, l’obscurité se fait sur la terre entière, la terre tremble, le voile du Sanctuaire se déchire par le milieu : signes d’une lutte effroyable entre la vie et la mort. Mais la Vie triomphe. Le troisième jour, Jésus sort vivant du tombeau.

Aujourd’hui la même lutte dramatique se continue entre une « culture de mort » et une « culture de vie ». Ne nous en étonnons pas… Et si Satan, l’homicide, semble triompher, il n’aura pas le dernier mot. Quelles que soient les apparences, Jésus a vaincu la mort : « Christus vincit » !

I. Lutter contre la culture de mort

Chers pèlerins, il n’en est pas moins vrai qu’il nous faut aujourd’hui défendre la vie contre ses atteintes. Et que ces atteintes sont nombreuses. Voyez comme l’avortement, l’euthanasie et le suicide se banalisent.

  1. L’avortement
    Vous le savez : avorter c’est tuer un petit être humain dans le sein de sa mère. Car, dès le premier instant de la fécondation, il s’agit bien d’un être humain : tous les médecins et scientifiques honnêtes et sérieux proclament cette certitude. Les initiales « I.V.G. » (Interruption volontaire de grossesse) sont donc une hypocrisie. C’est une vie humaine qu’on interrompt, pas une grossesse. Et l’avortement est un véritable « permis légal de tuer ». Beaucoup des médecins, qui pratiquent l’avortement, le savent très bien, et c’est pourquoi plusieurs d’entre eux, ont horreur de ce métier de tueur. C’est pourtant plus de 50 millions d’avortements qui se commettent par an dans le monde. Un milliard depuis cinquante ans… Le plus grand génocide de tous les siècles…
  2. L’euthanasie
    Chers pèlerins, vous savez aussi les progrès de l’euthanasie. Sans doute demeure-t-il encore un peu gênant de supprimer un être humain que l’on voit. On éprouve moins de scrupule à détruire des fœtus à peine visibles ! Mais n’ayons aucune illusion : les projets de lois sont prêts et la « pratique » dans beaucoup d’hôpitaux est déjà installée, avec la complicité d’une partie du corps médical.
    Il est si facile de se persuader que donner la mort à de pauvres malades qui souffrent, ou ne pourront plus jamais avoir une vie
    normale, c’est avoir pitié d’eux… Mais « c’est un meurtre », ni plus ni moins, nous rappelle le pape Jean Paul II !
  3. Le suicide
    Le suicide aussi, devient, toujours plus, une triste et tragique banalité… Et les statistiques nous annoncent qu’il y plus de suicides que d’accidents de la route. 10 000 par an en France.

II. Promouvoir une culture de vie

Chers pèlerins, face à cette « culture de mort » qui détruit la société, il faut nous réveiller. Nous avons besoin, pour cela, d’une conversion
personnelle et d’une formation solide sur ces questions de la défense de la vie (l’étude attentive de l’Encyclique « l’Évangile de la Vie » est
capitale !). Nous avons aussi besoin d’une action ferme et paisible. Mais, attention, ne nous trompons pas de combat ! Luttons sans merci contre le mal, dénonçons sans complaisance le péché, mais gardons une immense compassion pour toutes les victimes de cette
culture de mort, en nous efforçant de les aider dans leur détresse, de les inciter à changer l’orientation de leur vie afin qu’elles
deviennent, un jour, à leur tour des défenseurs de la vie…

Chers pèlerins, cette route longue et dure, offrez-la pour la cause de la vie, les yeux fixés sur Jésus cloué à la Croix ! Avec Lui et en Lui,
la culture de vie vaincra, parce que, Lui, Il a déjà vaincu la mort en mourant et ressuscitant.

Priez aussi de tout votre cœur pour les pauvres mamans qui subissent tant de pressions pour détruire leur bébé. Et pour celles qui, ayant cédé, vivent avec de lourds remords… Priez pour le personnel médical afin qu’il reste fidèle à sa mission au service de la vie et de la santé… Priez pour ceux qui vivent des moments intenables et que guette la tentation du suicide.




Bibliographie
­ « Evangelium Vitae », Jean-Paul II, 25 mars 1995.

« L’avortement est un meurtre dans le sein de sa mère. Un enfant est un cadeau de Dieu. Si vous ne le voulez pas, donnez-le moi. »

Mère Teresa