La venue des mages et l’Adoration de l’Enfant-Jésus

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Savons-nous, dans notre quotidien, abandonner notre confort pour chercher la voie que Dieu nous trace ?

« Nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus l’adorer » (Mt. II, 2)


Les Rois Mages partent sur un signe

C’est parce qu’ils découvrent une étoile inhabituelle dans le ciel que les Rois Mages se mettent en route. Saint Grégoire de Nice nous le rappelle : « Trouver Dieu consiste à Le chercher sans cesse. » Les Rois Mages qui sont des astrologues païens qui scrutent les astres pour lire l’avenir, sont suffisamment intrigués pour prendre la décision de tout abandonner. Savons-nous, dans notre quotidien, abandonner notre confort pour chercher la voie que Dieu nous trace ? Bien sûr, nous sommes sur la route pour aller rencontrer le Christ. A l’image des Rois Mages, tenons-nous prêts aujourd’hui, demain et à tout autre instant de notre vie à scruter tous les signes de la volonté de Dieu sur nous.

« Chaque âme d’adulte, en effet, est éclairée au moins une fois, comme les Mages, par l’étoile de la vocation au salut éternel. A tous la lumière est donnée. C’est un dogme de notre Foi que Dieu veut sauver tous les hommes. »

Bienheureux Dom Marmion

La connaissance des Écritures fortifie la Foi

Se mettre en route est une bonne chose, tenir la distance en est une autre. Nous sommes-nous bien préparés ? C’est dans les épreuves que nous allons rencontrer, c’est dans les doutes qu’il va falloir affronter, que nous allons démontrer la solidité de notre engagement. Les Rois Mages, faisant étape dans les oasis du désert, scrutent le ciel. Ils retrouvent cette étoile qui les dirige vers Jérusalem. Alors comme ce sont de fins lettrés, ils se souviennent de la prophétie d’Isaïe : « Jérusalem … Les nations marchent vers ta lumière et les rois vers la splendeur de ton aurore …Les foules viendront de Saba portant l’or et l’encens, et proclamant la louange du Seigneur » (Is. 60, 3-6)
Les Rois Mages nous enseignent qu’au travers des épreuves que la Foi doit traverser, des nuits et des difficultés qu’il faut vaincre, la purification et la connaissance sont les deux leviers qui permettent à notre Foi de grandir pour aller à la rencontre de Celui qui nous attend. Les épreuves de la route, la fatigue et le mal au pied creusaient leur appétit de Dieu…

La rencontre avec le Christ

Après s’être mis en route, s’être purifiés par la fatigue du voyage et s’être fortifiés par la lecture des enseignements, les Rois Mages peuvent enfin aller à la rencontre de Celui vers quoi tout tend.
« Entrés dans la maison, ils trouvèrent l’Enfant avec Marie sa Mère et, se prosternant, ils L’adorèrent. » (Mat. II, 11)
Comme pour nous, La Très Sainte Vierge Marie se présente aux Rois Mages comme la médiatrice qui leur offre le Christ. Nous aussi, comme les Rois Mages, pouvons aller à sa rencontre au cours de chacune des messes auxquelles nous assistons. Nous aussi pouvons, à l’image des Mages, Lui offrir l’or de notre Charité fraternelle, l’encens de nos prières qui montent constamment vers le ciel et la myrrhe de notre pénitence.

L’appel à la mission

Le saint Padre Pio disait : « L’amour ne souffre pas de délai. Dès leur arrivée, les Mages n’épargnent aucun effort pour faire connaître et aimer Celui qui avait conquis leur cœur. Ils ont été comme blessés par cet amour qui désire s’étendre à tous : notre cœur est en effet trop petit pour le contenir, et l’on aime partager ce qui le comble. »
Nous sommes partis, nous espérons arriver, mais Dieu seul sait comment nous reviendrons transformés, comment cette rencontre portera des fruits. Comme les Rois Mages, marcheurs de Dieu, allant vers l’Enfant-Roi en suivant une étoile, vont repartir pour préparer le terrain aux Apôtres qui, trente ans plus tard, viendront évangéliser leurs contrées, souffrons, offrons, apprenons ce que nous enseigne l’Église pour être prêts à la rencontre lundi dans la cathédrale de Chartres, que nos cœurs soient disponibles pour entendre ce que Dieu voudra nous dire et repartir, tels les Rois Mages, les Apôtres et les saints de tous les temps « de toutes les nations faire des disciples. »