Le 31 du mois d’août

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

1. Le 31 du mois d’août

Nous aperçûmes sous l’vent à nous

Une frégate d’Angleterre

Qui fendait la mer et les flots

C’était pour aller à Bordeaux

Buvons un coup, buvons en deux

A la santé des amoureux

A la santé du roi de France

Et merde pour le roi d’Angleterre

Qui nous a déclaré la guerre

2. Le capitaine au même instant

Fit appeler son lieutenant

Lieutenant te sens-tu l’courage

Dis-moi te sens-tu assez fort

Pour prendre l’Anglais à son bord

3. Le lieutenant fier’z et hardi

Lui répondit capitaine oui

Faites monter tout l’équipage

Hardis gabiers, gais matelots

Faites monter tout l’monde en haut

4. Le maître donna un coup d’sifflet

En haut larguez les perroquets

Larguez les ris en vent arrière

Laissez porter jusqu’à son bord

Pour voir qui sera le plus fort

5. Vir’ lof pour lof, en arrivant

Nous l’avons pris par son avant

A coups de haches d’abordages

De piques et de mousquetons

Nous l’avons mis à l’arraison

6. Que dira-t-on de lui bientôt

En Angleterre et à Bordeaux

D’avoir si bien paré l’outrage

Par un vaisseau de 6 canons

Lui qu’en avait 30 et si bons

Dernier refrain

Buvons un coup, buvons en deux

A la santé des amoureux

A la santé du roi de France

A qui nous devons le succès

D’être vainqueurs sur les Anglais