Les mystères du Rosaire

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

MYSTERES JOYEUX


L’Annonciation


Fruit du mystère : l’humilité

Notre-Dame devient ainsi le premier tabernacle fait, non de main d’homme, mais de la main de Dieu.
Nous aussi, depuis le jour de notre baptême, nous sommes devenus temples du Saint-Esprit. Méditons ce mystère qui nos dépasse infiniment.

La Visitation

Fruit du mystère : la charité fraternelle

Nous sommes à l’images de la Vierge portant Dieu en son sein lorsque nous venons de recevoir Jésus dans la Sainte Eucharistie.
Que cette dizaine du rosaire prolonge notre action de grâces si nous avons communié ce matin et méditons sur le grand mystère de la présence réelle de Jésus dans la Sainte Eucharistie.

La Nativité

Fruit du mystère : l’esprit de pauvreté

A l’image des bergers et des mages, adorons Dieu.
Soyons des âmes d’adoration qui reconnaissent en Dieu leur Créateur et leur Rédempteur.
Alors nous serons vraiment dans la main de Dieu.

La Présentation de Jésus au temple

Fruit du mystère : la pureté et l’obéissance

Le vieillard Siméon avait annoncé que le Christ serait signe de contradiction. L’Église, par son enseignement à temps et à contretemps, apparaît encore comme un signe de contradiction à nos contemporains.
Demandons la grâce d’aimer l’Église, maîtresse de Vérité.

Le recouvrement de Jésus au temple

Fruit du mystère : la recherche de Dieu en toutes choses

Considérerons le Verbe de Dieu qui enseigne au temple de Jérusalem.
L’Église, dans sa mission d’enseignement, est assistéé par l’Esprit de Vérité, l’Esprit Saint. En ce week-end de Pentecôte, prions pour l’Église enseignante, le pape et les évêques successeurs des Apôtres.

MYSTERES DOULOUREUX


L’Agonie au Jardin des Oliviers


Fruit du mystère : le regret de nos péchés

« Mon âme est triste à en mourir » (Mc 14, 34)
Voilà quelle profonde tristesse et angoisse le Christ a connues dans cette nuit d’agonie. Que la considération de ce mystère suscite en nous la vigilance pour ne pas offenser Dieu à nouveau.

La flagellation

Fruit du mystère : la mortification du corps

« J’achève en ma propre chair ce qui manque aux souffrances du Christ » (Saint Paul)
Apprenons cet esprit de pénitence, apprenons à offrir nos souffrances pour nous unir toujours davantage à celui qui est notre Vie.

Le couronnement d’épines

Fruit du mystère : la mortification de l’esprit et du cœur

« Sans moi, vous ne pouvez rien faire » nous dit le Christ.
Nous ne pouvons nous fabriquer notre salut nous-mêmes ou nous irons à notre perte. Soyons dociles à la grâce et à l’Église qui est notre Mère.

Le portement de la croix

Fruit du mystère : la persévérance dans les épreuves

En chemin, Jésus laisse l’empreinte de sa sainte Face sur le voile de sainte Véronique.
Dans notre âme se trouve l’image de Dieu, malheureusement abîmée par nos péchés.
Que le Saint-Esprit, sanctificateur, vienne restaurer notre âme pour qu’elle retrouve sa vraie beauté.

Le Crucifiement

Le Crucifiement Fruit du mystère : un grand amour de Dieu et des âmes

Si le sacrifice de la croix s’est accompli historiquement le vendredi saint, n’oublions pas qu’à chaque messe le Christ renouvelle ce sacrifice.
Notre-Dame, vous qui demeurez auprès de la crois, faites-nous aimer la sainte messe, trésor de l’Église et pour toute l’Église, qui nous rend si accessibles les grâces de la Rédemption.

MYSTERES GLORIEUX


La Résurrection


Fruit du mystère : le Foi

« Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé ; celui qui ne croira pas, sera condamné » (Mc 16, 16). Que cette parole du Seigneur après sa résurrection nous encourage à être des apôtres, application concrète de notre état de confirmés.

L’Ascension

Fruit du mystère : l’espérance et le désir du Ciel

« L’espérance, nous la tenons comme ancre de notre âme, sûre et solide, qui pénètre, par delà le voile, à l’intérieur du sanctuaire où Jésus est entré pour nous en avant coureur » (He 6, 19- 20). Que le Saint-Esprit qui nous a donné cette ancre au baptême, ravive l’élan de notre espérance.

La Pentecôte

Fruit du mystère : la charité et la descente du Saint-Esprit dans nos âmes

« Il nous jeter, si pauvres que nous soyons, dans le feu de la pentecôte, qui calcine toute ce qui doit l’être et qui transforme et illumine en nous ces choses bénies que Dieu y a mises au jour de notre baptême » Cardinal Journet.
Marie était au Cénacle avec les apôtres. Épouse du Saint-Esprit depuis l’Annonciation, elle l’est encore pour donner naissance à l’Église. Marie, Mère de l’Église, priez pour nous !

L’Assomption

Fruit du mystère : la grâce d’une bonne mort

Sans attendre le jour où – nous le souhaitons – nous entrerons dans la vision béatifique, Dieu « qui d’une manière admirable a créé la nature humaine dans sa noblesse et l’a restaurée d’une manière plus admirable encore » (offertoire) nous accorde d’avoir un avant goût du bonheur céleste par une vie d’intimité avec la Sainte Trinité.

Le Couronnement de Marie

Fruit du mystère : la confiance en Marie

Parce que Marie doit avoir une place de choix dans la vie de chaque chrétien, des pèlerins se consacreront à Notre-Dame ou renouvelleront leur engagement de fils de Notre-Dame.
Confions-les à la prière de Marie et demandons-lui de nous conduire nous aussi vers elle.