» PÈLERIN, ÉCOUTE L’APPEL DE LA VIERGE ! « 

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px


« Toutes les générations me diront bienheureuse »

Aucun cœur ne fut comblé de joie comme celui de la Vierge. Oh oui ! Bienheureux ce Cœur Immaculé qui a vu ce Dieu s’étant fait « bébé », le Dieu-enfant, le Dieu-Messie et Rédempteur, enfin le Christ-Ressuscité, lumineux de gloire et de beauté. Cette béatitude est bien celle du Cœur Pur et Immaculé de Marie. Mais, si vous êtes fils de la Vierge, elle devient vôtre.


• Le cœur

« Le cœur, nous dit le Père Gardeil, désigne le fond de notre être, comme on dit le cœur d’un fruit ou le cœur de la question. «  Le cœur d’un homme est constitué par la fine pointe de l’âme, là où jaillit la source de nos actions et de nos pensées, comme d’une étoile, au plus profond du firmament, jaillit ce rayon de clarté illuminant un ciel d’encre.

• Le Cœur de la « Toute Pure ».

Non point atteinte mais préservée du péché-originel, l’Immaculée Conception devient pour nous « prototype », modèle de pureté. « Ce mot Immaculée-Conception, écrit Saint Maximilien Kolbe, signifie que depuis le commencement il n’y eu en Elle aucune divergence avec la volonté divine.  » Ainsi la pureté du cœur consiste en l’adéquation parfaite à la divine volonté, comme la pureté d’une mélodie dépend de l’interprétation fidèle de la partition.
« Fiat ! » « Que votre volonté soit faite ! » Tel est le maître mot du cœur pur.

• Figure de proue

Modèle de l’humanité pèlerine, la Vierge avance en tête de notre colonne. Ouvrant la marche, Elle nous indique la voie à suivre. A nous de lire dans le tracé de sa vie les exemples qui éclairent nos routes.
Loin d’être un modèle inaccessible, Notre-Dame se veut toute proche de nous : Elle a connu la crainte, la tristesse, les larmes, la joie, l’allégresse, la peur, tous ces sentiments qui sont aussi nôtres, mais Elle les a vécus dans la pureté d’une intention droite.

• Purifié au contact de l’Immaculée

La Vierge médiatrice cherche des âmes, afin d’appliquer le baume de l’amour de Dieu sur la souillure, pour la purifier, et ainsi transformer les vases de boue et de corruption en vases d’élection, en chefs-d’œuvre de pureté et de sainteté. Pèlerin ! Ecoute l’appel de la Vierge
« Je cherche des cœurs, quelque misérable fussent-ils. Qu’ils viennent se blottir en mon cœur et je les formerai, je les renouvellerai et les purifierai.

Ils deviendront des cœurs d’enfants purs et transparents comme une source, Des cœurs simples sans attitude compassée, ni langue double, Des cœurs limpides qui ne savourent pas les tristesses, Des cœurs chastes qui posent le regard sur les jeunes filles ou les garçons, non comme sur un objet de désir, mais comme sur l’image de Dieu qui pourrait être la mère ou le père de mes enfants, Des cœurs magnifiques à se donner, tendres à la compassion, Des cœurs intelligents et ouverts à la Grâce divine, comme la fleur s’ouvre au soleil,

Des cœurs fidèles et généreux, qui n’oublient aucun bien et ne tiennent rancune d’aucun mal, Des cœurs doux et humbles, aimant sans demander de retour, joyeux de s’effacer dans un autre cœur devant mon divin Fils.
Des cœurs grands et indomptables qu’aucune ingratitude ne ferme, qu’aucune indifférence ne lasse,
Des cœurs surnaturels qui contemplent dans la foi les mystères de mon Fils, comme moi même Je conservais toutes ces choses en mon Cœur. Des cœurs tourmentés de la gloire de Jésus-Christ, blessés de son amour, et dont la plaie ne guérisse qu’au ciel,
Des cœurs bienheureux, qui verront Dieu dans une joie ineffable lors du face à face éternel. Joie qui est mienne aujourd’hui, et qui sera leur. » Pèlerin, laisseras-tu cet appel tomber dans le désert de ton indifférence ?

Après trois jours de prières, de grand labeur et de joies, de Notre-Dame des villes à Notre-Dame de la Beauce, ton cœur purifié entrera dans la cathédrale de lumière. Avec confiance, avance-toi vers la «Toute Pure» et offre-lui ton cœur de pauvre. Demain, dans le dur pèlerinage du quotidien, à l’aurore du jour, renouvelle ce geste d’offrande et applique avec joie le maître mot des cœurs purs : « Fiat ! » « Que votre volonté soit faite ! »