Prions pour Mgr Léonard

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Le Diocèse de Namur a publié sur son compte Facebook un message concernant Monseigneur Léonard, dont l’état de santé est inquiétant.

« Suite à des difficultés cardiaques, Mgr Léonard est actuellement en soins intensifs. Nous vous invitons à le porter particulièrement dans la prière », a communiqué le Diocèse.

en 1940, il a été théologien et professeur de philosophie à l’université de Louvain. Nommé évêque de Namur en 1991, il adopte le nom d’André-Mutien. Choisi le 27 février 2010 comme archevêque de l’archidiocèse de Malines-Bruxelles, il était de par ce titre primat de Belgique, et se fait appeler André-Joseph, saint Joseph étant le saint protecteur de la Belgique. À la nomination de son successeur le 6 novembre 2015, il devient administrateur apostolique de l’archidiocèse jusqu’au 12 décembre 2015 , où il prend officiellement sa retraite.

Mgr Léonard nous a fait le don de sa présence pour célébrer la messe de clôture du pèlerinage le lundi 10 juin 2019 à Chartres, lors de laquelle il avait été « très impressionné par les familles qui sont ici rassemblées, avec des gens qui ont déjà leur état de vie : ils sont mariés ou bien ils sont célibataires par choix, ou bien ils sont célibataires en raison des circonstances de la vie, il y a des ministres ordonnés, il y a des personnes consacrées. Mais il y a ici aussi plein de jeunesse« .

Mgr Léonard avait alors rappelé l’importance de notre fidélité à la Sainte Eglise et à la Tradition :

 » C’est grâce à l’Esprit Saint et grâce à Pierre et puis après à Paul, que l’Eglise est devenue une véritable multinationale, non plus liée à un seul peuple, mais la multinationale de la Foi, de l’Espérance et de la Charité à travers le monde ! Et c’est ce qui nous a permis à nous ici Gaulois, Celtes, Aduatiques, Nerviens, Éburons et autres peuplades de l’époque, d’entrer finalement dans l’Église Catholique.

Et cette Église Catholique, nous osons dire dans le Credo qu’elle est une, sainte, catholique et apostolique. J’entends parfois des gens, par les temps qui courent, après la révélation de tant scandales qui nous ont fait du mal, qui se demandent «Est-ce qu’on peut encore dire que l’Eglise est une,… SAINTE, … catholique et apostolique ? » Eh bien oui. Elle est sainte, bien qu’elle soit composée de pécheurs, la preuve, c’est que nous sommes là. Elle est composée de pécheurs.

Mais elle est sainte, …

parce que le Saint de Dieu, Jésus, est sa Tête,

parce que l’Esprit Saint est son Âme,

parce que la très Sainte Vierge Marie est son Cœur,

parce que, pour la guider sur le chemin de l’histoire, elle est soutenue par la sainte Tradition qui vient des apôtres, et illuminée par les Saintes Écritures,

et parce qu’au cœur de la vie de l’Église il y a ce que nous vivons maintenant, il y a le Très Saint Sacrement de l’Eucharistie !

Et par surcroît, à travers les siècles, l’Église, à partir des pécheurs qui la composent, est capable de produire des saints et des saintes… Et nous allons tous devoir le devenir, tôt ou tard.«