SAINT BENOÎT ET L’EUROPE

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

« …Sur la proposition de la Sacrée Congrégation des Rites, après avoir mûrement réfléchi et de science certaine, en vertu de la plénitude de Notre pouvoir apostolique, parle présent Bref et pour toujours, Nous constituons et proclamons SAINT BENOÎT, ABBÉ, PATRON PRINCIPAL DE TOUTE L’EUROPE, lui concédant tous les honneurs et privilèges liturgiques qui reviennent de droit aux patrons principaux. Donné à Rome, près de Saint- Pierre, sous l’anneau du Pêcheur, le 24 octobre de l’an 1964, second de Notre Pontificat. »

Paul VI

Ecouter le Père et Patron de l’Europe

« L’Europe est en train de réaliser son unité, non seulement économique, mais également sociale et politique, tout en respectant les diverses nationalités.

Nombreux et compliqués sont les problèmes qu’il faut affronter et résoudre, du domaine culturel et scolaire au domaine juridique et économique.

Mais, écoutant saint Benoît que Pie XII a défini « Père de l’Europe », les temps nous poussent à une compréhension mutuelle plus intense capable de vaincre et surmonter les inégalités sociales, l’indifférence égoïste, l’esprit de domination, l’intolérance.

N’est-ce pas là le message de la Foi chrétienne ? Cette Foi chrétienne qui est l’âme et l’esprit de l’Europe et qui nous invite à être doux, patients, miséricordieux, artisans de paix, purs de cœur, pauvres en esprit, affamés et assoiffés de justice. (Mt 5, 1-12).

La voix de saint Benoît s’unit ainsi à la voix des temps. Que les Béatitudes soient le programme de vie de l’Europe et de tous les hommes… »

S.S. Jean Paul II Homélie au Mont-Cassin, 18 mai 1979