VIDÉOFORMATION NDC N°13: QUELS ENSEIGNEMENTS PRATIQUES RETIRER DE LA CRÉATION?

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Entretien avec le Frère Raphaël, 
Chanoine Régulier de la Mère de Dieu de l’Abbaye de Lagrasse

Quels enseignements pratiques retirer de la Création ?

1°) L’ordre de l’univers : – S’émerveiller :

o Attitude spontanée de l’homme devant la grandeur et la beauté de l’univers o C’est la porte d’entrée à la compréhension du monde

– Fruit d’une intelligence supérieure :

o par son ordre complexe et harmonieux : c’est pensé.
o parce qu’elle est finalisée : chaque être a une nature qui lui est propre (le feu n’est pas l’eau,

ni un chat un chien ; le feu est fait pour croître, l’arbre pour grandir ; et tout est fait pour la vie de l’homme).

2°) La loi naturelle :
– les lois physiques : 
c’est ce qui commande le mécanisme naturel des créatures (gravitation pour la

pierre, instinct pour l’animal…).

– La loi naturelle morale : l’homme a aussi des aspirations naturelles (vivre, se mouvoir librement, aimer, vivre en relation avec les autres, connaître…). Il veut être comblé dans tout son être = être heureux

– valable toujours et partout : 3) Applications pratiques

– garder le contact avec la nature : l’homme est un aussi un être naturel ; sortir du monde artificiel (numérique et béton) pour trouver sa juste place dans le cosmos.

– être un intendant : L’homme est roi = serviteur et non tyran. Il doit veiller au bon ordre de la création. Avoir une conduite « écologique » = responsable.

– faire connaître la loi naturelle : si on l’oublie, on tombe dans la barbarie et on laisse bafouer la dignité humaine.

Bibliographie – Pour aller plus loin :

  • −  Catéchisme de l’Eglise Catholique n°279-324 et n°1950-1986
  • −  Vatican II, Gaudium et spes
  • −  Benoît XVI, Caritas in Veritate
  • −  Jean Daujat, La vie surnaturelle, Fayard, 1971
  • −  revue Permanence n°500-501, La loi naturelle est-elle fasciste
  • −  revue Permanence n°488-489, nature et écologie humaine