VIDÉOFORMATION NDC N°16: QU’EST QUE LA CHRÉTIENTÉ?

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Entretien avec Jean-Pierre Maugendre, 
de Renaissance Catholique.

Qu’est ce que la chrétienté ?

  1. Qu’est ce que la chrétienté ?Le terme de chrétienté fait référence au siècle de Saint Louis, au XIII° siècle, période en France, où l’ensemble des lois qui régissaient le royaume était conforme au décalogue, à la loi naturelle et d’une certaine manière transcendées par les béatitudes. La chrétienté c’est le terreau qui permet à la plante de pousser, c’est l’oxygène qui permet à l’homme de respirer. C’est également tout ce qui facilite l’exercice du bien, l’amour du vrai et la contemplation du beau.C’est placer les gens dans les conditions où il leur est plus facile de bien faire puisque que l’ensemble des institutions et le climat général de la société les incitent à respecter la loi divine et la loi naturelle.
  2. A qui s’adresse la chrétienté : à tous les chrétiens ou à tout le monde ?La chrétienté repose d’abord sur le respect et la pratique de la loi naturelle. Cette loi naturelle étant commune à tous les hommes, qu’ils soient chrétiens ou qu’ils ne le soient pas, bien évidemment la chrétienté s’adresse à tous les hommes.
  3. Qu’est ce qu’apporte la chrétienté ?Un exercice paisible des vertus, conformes à la volonté de Dieu qui, l’expérience le montre, assure la paix des sociétés et la sérénité des nations.
  4. Quels sont les critères qui permettent de reconnaître une chrétienté ?On peut citer 3 critères :
    • –  des institutions chrétiennes,
    • –  des mœurs chrétiennes, c’est à dire le fait qu’une partie majoritaire de la population vit de ces valeurs,
    • –  des chefs chrétiens
  5. En dehors de Saint Louis, existe t-il d’autres exemples édifiants dans notre histoire ?
  • –  Jeanne d’Arc rappelle la notion de légitimité au service du bien commun et manifeste l’importance que Dieu, lui-même accorde à l’ordre temporel, intervenant dans l’histoire d’un pays pour rétablir une légitimité et un ordre conformes à sa volonté.
  • –  Ernest Psichari, tué au tout début de la guerre de 1914, est aussi un modèle pour nous de restauration de la chrétienté. Petit-fils de Renan, il n’a pas été baptisé, mais élevé dans le positivisme et le matérialisme. Suite à un désespoir amoureux il s’engage dans l’armée, part en Afrique, découvre le désert, l’islam, la France, la grandeur de servir. Progressivement cet amour de la France va le conduire à se convertir au catholicisme.

6. Est-il possible de citer d’autres exemples d’essais de mise en place de chrétientés dans

l’histoire et hors de France ?

  • –  Garcia Moreno à la fin du XIX siècle a cherché à rétablir durablement en Equateur un un ordre civil conforme à la loi naturelle.
  • –  Le président Salazar au Portugal a restauré pendant quarante années un gouvernement respectant la loi naturelle.Bibliographie – Pour aller plus loin :
  • –  Dom Gérard Calvet : « Demain la Chrétienté » – Editions Sainte Madeleine
  • –  Homélie de Dom Gérard – « Qu’est-ce qu’une chrétienté ? » à la Cathédrale de Chartres le Lundi de Pentecôte 1985
     » sur le site : http://www.nd-chretiente.com/index-site.php?file=textes/chartres_1985
  • –  Révérend Père Auguste Berthe : « Vie De Garcia Moreno » – Editions Saint Rémi
  • –  Philippe Delhaye « Ernest Psichari, soldat Chrétien » – Editions du Chant d’Oiseau