VIDÉOFORMATION NDC N°4: POURQUOI LE PÉCHÉ D’UN SEUL HOMME NOUS A FAIT PERDRE NOTRE ÉTAT D’AMITIÉ AVEC DIEU?

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Entretien avec l’Abbé de Massia, 
de la Fraternité Saint Pierre

Pourquoi un seul péché d’Adam nous a fait perdre notre état d’origine d’amitié avec Dieu ? 1 : Qu’est ce que le péché originel?

Le péché originel, ou péché des origines, est le péché de nos premiers parents, Adam et Eve.
Tentés par le démon
, qui leur a promis qu’ils deviendraient « comme des Dieux », ils ont désobéi à Dieu en mangeant du fruit de l’arbre défendu. Cette faute d’Adam et Eve est donc un péché de désobéissance et d’orgueil. C’est ce péché originel qui est transmis à tous les descendants d’Adam et Eve.

2 : Pourquoi le péché commis par nos premiers parents est transmis à tous les hommes?

Pour mieux comprendre cette transmission du PO d’Adam à tous les hommes, il faut voir que le péché d’Adam n’est pas uniquement un péché personnel d’Adam, mais un péché qui affecte la nature humaine : en effet le premier couple est, à lui seul, porteur de toute la nature humaine. On peut prendre l’image d’un héritage : Dieu a donné un cadeau sublime à Adam, une nature droite, innocente et surélevée : Adam, en tant que chef de l’humanité, avait pour mission de transmettre ce cadeau à tous les hommes. Mais par son péché il a abîmé le cadeau, et il n’a pu transmettre à ses descendants qu’un cadeau blessé, amoindri : c’est pourquoi nous naissons porteur de cette faute, avec le péché originel : En Adam le péché a abîmé, infecté la nature : et c’est de cette nature que nous héritons.

3 : Héritiers du péché originel, quelle était notre nature avant qu’elle soit blessée ou devienne désordonnée? Qu’avons-nous perdu?

L’état avant le péché originel, ou « justice originelle » comportait :

– –

l’état de grâce : c’est-à-dire dans un état d’amitié avec Dieu, l’âme surélevée par la grâce pour poser des actes surnaturels

les dons préternaturels, c’est-à-dire des dons au dessus de la nature, qui assuraient un ordre parfait dans l’homme :

o l’intelligence et la volonté étaient parfaitement soumises à Dieu
o nos sens et nos passions étaient soumis à l’intelligence et à la volonté :

absence de concupiscence.

o le corps était soumis à l’âme : pas de souffrance, de maladie, et de mort o toute la création inférieure était soumise à l’homme.
Ainsi la nature humaine, pour Adam et Eve, était « intègre ».

4 : Quelles sont les conséquences du péché originel?

Par le péché originel, nous sommes « privés des dons surnaturels, et blessés dans la nature » (Concile de Trente).

  • –  nous perdons la grâce sanctifiante :
  • –  nous perdons les dons préternaturels, et le désordre s’installe, ce qui entraîne quatreblessures dans notre nature :

La blessure de Malice : La volonté n’est plus tournée vers Dieu mais vers soi-même.
L’ignorance, qui affecte l’intelligence.
La concupiscence : nos appétits tendent par eux-mêmes à assouvir le plaisir immédiat, leur bien

propre.
L’infirmité : Nous sommes plus facilement découragés devant les obstacles qui se posent entre

nous et le bien.
– Enfin nous perdons les dons d’immortalité, et d’impassibilité : nous sommes sujets à la souffrance, à la maladie, et à la mort.

Notre Dame de Chrétienté www.nd-chretiente.com Vidéoformation 2014page1image1757723040

Bibliographie – Pour aller plus loin :

– Catéchisme de l’Eglise Catholique n°385 à 412: http://www.vatican.va/archive/FRA0013/__P1D.HTM

– Catéchisme du Concile de Trente : Catéchisme du Concile de Trente :http://catechisme.free.fr/cat1part1chap03.htm voir §I

– Père M.M. Labourdette : le péché originel et les origines de l’homme – Paris: Alsatia, 1953.