VIDÉOFORMATION NDC N°64: LE GRÉGORIEN : COMMENT ÇA MARCHE ? (2ÈME PARTIE)

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
logo-ndc-bleu-512px

Entretien avec le Père Jean-Baptiste, 
maître de choeur de l’abbaye Notre-Dame de Fontgombault

Le Grégorien : comment cela marche ? 

Pouvez-vous nous donner quelques explications pratiques, concernant :

– la respiration ?

Il faut être convaincu que nous sommes des instruments à vent! De même que le flûtiste, le hautboïste, le trompettiste, ont une manière propre de respirer, de même le choriste. Il faut retrouver une respiration naturelle : faire attention à sa posture, à la fois tonique et détendue où chaque élément est à sa place, pour laisser le diaphragme faire son travail et laisser l’air circuler librement et naturellement. Pour inspirer, ouvrir la bouche suffit ; pour expirer, ne pas forcer mais tonifier sa colonne d’air par une bonne diction. Le chant n’a pas besoin de beaucoup d’air.

– la prononciation?

Pour la prononciation, il vaut mieux prendre celle préconisée par saint Pie X et ses successeurs, dite prononciation romaine. Et c’est une prononciation, je dirais, qui a l’avantage d’harmoniser en quelque sorte le chant dans tous les pays du fait que c’est le souverain pontife qui l’ai demandé. Et c’est également une prononciation qui est abordable par tous les types de palais, aussi bien les Français que les étrangers et elle ne demande pas d’effort particulier une certaine attention pour arriver à la maîtriser mais c’est tout à fait abordable.

Est-ce qu’il existe des formations, des écoles, ou des scholae qui accueillent volontiers des nouveaux membres ?

Il existe des scholae qui permettent de former au chant grégorien. La seule école à proprement parler est la schola saint Grégoire qui a son siège au Mans, fondée en 1938 par Mademoiselle Belin et Dom Gajard, le maître de chœur de Solesmes. Au monastère, nous nous formons en lien avec la schola saint Grégoire mais nous nous formons aussi « sur le tas » en apprenant au chœur et en se transmettant cet héritage de génération en génération. Pour qui veut vraiment chanter le grégorien, il est bon d’avoir une certaine expérience de la musique, mais on peut très bien aussi se mettre directement au grégorien. Le chant grégorien est surtout fait pour être pratiqué dans la liturgie, cen’est pas un chant de concert. Et la meilleure école de formation reste celle de la liturgie.


Bibliographie – Pour aller plus loin :

La Schola Saint-Grégoire propose un grand choix d’ouvrages, de CD et de cahiers d’exercices.

Schola Saint-Grégoire
26 rue Paul Ligneul
72000 Le Mans
02 43 28 08 76 schola-st-gregoire@wanadoo.fr www.schola-st-gregoire.org

Una Voce est une association spécialisée dans le chant grégorien fondée en 1964. Elle propose une revue trimestrielle, des émissions et des formations.

Una Voce –

www.unavoce.fr
42 rue de la Procession 75015 Paris.
unavoce-France@unavoce.fr