En marche... vers Notre Dame de Chartres !

ndc2017_0365.jpg
NDC a fait sa rentrée le 8 septembre et nous avons préparé les grands projets de l’année qui arrive dans notre QG favori.

D’abord, et je vous en avais parlé le dimanche de Pentecôte, nous devons adapter le pèlerinage au nombre grandissant de pèlerins. Nous avons, cette année, dû fermer les inscriptions des chapitres Familles, Enfants, Pastoureaux plusieurs semaines avant le pèlerinage. Comment améliorer cela et tenter de concilier notre vocation missionnaire avec les exigences de sécurité ?
Le renouvellement de postes importants sera également une de nos préoccupations. Certains postes sont très exigeants (toute l’année !) et il est bien légitime de faire tourner les responsables qui donnent beaucoup de leur temps. N’hésitez pas à proposer vos services à NDC. Parlez-en à votre Chef de Région, au cadre de la Direction Soutiens que vous connaissez. Ecrivez-nous, au secrétariat

ou à mon attention. Nous avons besoin de vous, quel que soit votre âge ou votre lieu d’habitation.


La formation reste une des priorités de NDC. Les vidéo-formations vont continuer mais il nous faut faire encore davantage car les besoins actuels des pèlerins sont immenses.
J’aimerais que, cette année (en 2018), les chefs de chapitres et leurs adjoints, sans oublier la direction des Soutiens, participent largement aux récollections que nous organiserons au premier trimestre de l’année prochaine. Je sais combien il est difficile de s’engager aussi tôt dans l’année mais cet effort est nécessaire pour préparer ces 3 journées qui peuvent changer une vie !

Nous avons noté les imperfections de notre organisation. Nous avons écouté vos remarques, lu vos courriers. Des décisions, selon nos moyens, seront prises pour améliorer matériellement le pèlerinage. Les équipes Soutiens font un travail magnifique, difficile par sa technicité. Ces équipes sont la vitrine du pèlerinage et nous comptons encore et toujours sur elles.

Parmi les rendez-vous de rentrée, merci de noter sur vos agendas l’Université d’Automne le 18 novembre et la retraite à Fontgombault les 2 et 3 décembre 2017 prêchée par l’abbé Garnier et les moines de l’Abbaye. Ces événements sont ouverts à tous, il suffit de vous inscrire. Regardez sur notre site le programme de l’Université d’Automne. Venez nombreux, c’est une belle occasion de nous rencontrer.

Je termine ce premier éditorial de l’année avec quelques mots sur le Congrès Summorum Pontificum dans le cadre prestigieux de l’Angelicum à Rome (université pontificale Saint-Thomas-d'Aquin) où j’ai assisté le 14 septembre au cycle de conférences de la journée. Ce Congrès fêtait les 10 années du Motu Proprio signé par Benoît XVI, le 7 juillet 2007. Avec l’abbé Garnier nous avons pu rencontrer les cardinaux Burke, Sarah, Müller, Monseigneur Pozzo entre autres, leur parler de notre dernier pèlerinage, de notre histoire et de nos projets. De nombreux supérieurs de communautés amies étaient présents ainsi que beaucoup de pèlerins. Il est toujours émouvant de réaliser combien notre pèlerinage est connu et son rayonnement considérable.

Le cardinal Sarah nous a rappelé que l’« on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. » (Matthieu 5,15). Il pensait aux fruits du Motu Proprio Summorum Ponticum et il compte sur nous, pèlerins de Chartres, pour participer à l’effort missionnaire dont la France a tant besoin.

Nos politiques de tous bords ont voulu effacer la religion dans notre pays. Nous voyons les fruits de cette société sans Dieu. Au risque de répéter ce que je vous disais en introduction de la dernière Université d’Automne 2016, la Vème République héritière de la IIIème République refuse la dimension religieuse de l’homme, l’histoire chrétienne de la France, la culture catholique. Pourquoi cette hystérie ? Pourquoi cette haine envers Dieu ? Il faut remonter à la Révolution française pour le comprendre. Contre ces mensonges et ces outrances Notre Dame de Chrétienté appelle à la Chrétienté, vocation de notre pays. Nos longues marches, nos prières, nos chants, notre histoire crient justice contre cette société sans Dieu.
Commençons notre année avec Dom Pateau, en espérant que vous lirez sa conférence (texte à lire ici) donnée à l’Angelicum, rappelant Benoît XVI dans son discours du 9 septembre 2007 à l’Abbaye de Heiligenkreuz : « Célébrez la sainte liturgie en ayant le regard tourné vers Dieu dans la communion des Saints, de l’Église vivante de tous les lieux et de tous les temps afin qu’elle devienne l’expression de la beauté et de la sublimité de ce Dieu ami des hommes ! »

Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous.

Jean de Tauriers
Président de Notre Dame de Chrétienté