20171119JeandeSaintChamas.jpgNous avons appris le rappel à Dieu mercredi 15 novembre de Jean de Saint Chamas. Notre Dame de Chrétienté tient à saluer ce grand défenseur de l'Église et de la France qui aura consacré toute sa vie "Pour qu'Il règne".

Jean de Saint Chamas a été l'un de ces hommes qui, dans le sillage de Jean Ousset et de la Cité catholique, ont fait le choix de quitter leur activité professionnelle et la perspective d'une brillante carrière pour se consacrer totalement au combat civique et à la formation de laïcs chrétiens.

A la Cité catholique, à "l'Office international" (la "rue des Renaudes", aujourd'hui Ichtus) et au Centre d'Études des Entreprises Jean de Saint Chamas fut un inlassable promoteur de la doctrine sociale de l'Église.

Nous gardons de lui le souvenir d'un maître, alliant le souci d'un enseignement très solide à un grand sens humain et à une attention permanente aux personnes qu'il rencontrait. Les initiatives qu'il a lancées au service des étudiants et des jeunes professionnels ont influencé durablement plusieurs générations. Par ses conseils Jean de Saint Chamas a aidé au discernement d'un grand nombre de vocations, tant religieuses que vocations au mariage.

Notre Dame de Chrétienté présente à la famille de Jean de Saint Chamas ses condoléances, et lui exprime sa très profonde reconnaissance.

Jean de Tauriers, président
abbé Alexis Garnier, aumônier général

Les obsèques de Jean de Saint Chamas ont eu lieu samedi 18 novembre à 10h à Sainte Jeanne d’Arc à Versailles. La messe a été célébrée par son fils Loys, prêtre de Notre-Dame de Vie, son petit-fils don Enguerrand de Lorgeril, le Père Olivier Teilhard de Chardin, curé de Notre Dame d’Auteuil, en présence de Monseigneur de Romanet, évêque aux armées.