Antoine, 16 ans, candidat Raider-Scout : « Je suis leur chef, mais je reste leur serviteur »

img9662.jpg

Alors que nous remontions la colonne, nous avons croisé un chapitre qui a attiré notre attention : la méditation n'était pas animée par un aîné du groupe mais par un jeune Scout d’Europe. C'est le chapitre Saint Benoît-Saint Louis, qui regroupe des anciens et les patrouilles de la troupe XVe Paris (basée à St Roch - 75001) mais également d'autres patrouilles d'autres unités. Rencontre sur le Bivouac de Choisel avec Antoine, 16 ans et Chef de patrouille de l'Hermine, responsable cette année du chapitre. C'est peut-être le plus jeune animateur du pèlerinage.

IMG_5289.JPG

Vous nous avez dit animer votre Chapitre dans le cadre de votre défi "cimes scout raider". A quoi correspond cet engagement ?

Le scout raider est fait pour servir et sauver son prochain. Etre scout raider n’est pas forcément offert à tout le monde. Il faut réussir des défis tout au long de l’année : sport, communication, évangélisation. C’est dans ce cadre que j’ai demandé à animer le chapitre sur les chemins de Chartres.

Comment vois-tu ton rôle d’animateur du chapitre ?

Je veille notamment à l’ambiance du chapitre et à l’animation des méditations. Toute la patrouille a préparé quelque chose pour animer. Dans le chapitre il y a aussi une autre patrouille d’une autre troupe dont le CP (ndlr : le Chef de Patrouille) veut transmettre la foi à sa patrouille. On est sur la même longueur d’ondes. Notre foi mérite d’être vécue en patrouille avant tout. Je suis leur CP, mais dans notre hiérarchie scoute du service, je reste leur serviteur.

Mais cela reste un véritable défi. Tout le monde m’aide un peu mais c’est un engagement qui demande de la préparation. Au terme de la première journée, le contrat semblait rempli. C’est très facile de faire quelque chose de génial.

Pourquoi avoir choisi le pèlerinage de Chartres pour réaliser votre défi ?

Je suis arrivé à Paris il y a deux ans. J’ai fait le pèlerinage pour la première fois l’année dernière. Cela m’a boosté spirituellement et j’ai beaucoup reçu.. Alors j’ai voulu que mes scouts reçoivent au moins autant que ce que j’ai reçu l’année dernière.

J’ai remarqué que derrière votre bannière, il y avait un brancard…

Oui, c’est une statue de Saint Louis que nous avons construite pour le pèlerinage de Chartres l’année dernière. Nous en sommes très fiers. Cette année, nous avons renforcé et embelli le brancard.
Saint Louis est le saint patron de la troupe et Saint Benoît celui du Groupe. Nous sommes heureux de pouvoir prier Saint Louis en sa présence.

unnamed.jpg

Merci Antoine pour cet échange.

Merci pour cet échange, plein de jeunesse et au travers duquel on décèle une réelle volonté d’engagement. Ce mot « engagement », en tant que scout vous le connaissez bien, surtout depuis que vous avez prononcé votre promesse. Le chant de la promesse que nous chantons à la messe du dimanche nous le rappelle.

Dans votre chapitre, nous avons aussi remarqué les anciens qui marchent avec vous, ou qui viennent vous rendre visite sur le bivouac : cette présence est synonyme d’un héritage, d'une tradition d'engagement. L’un d’entre eux nous confiait qu’au moins 16 anciens de la troupe sont devenus prêtres, religieux ou séminaristes. Bel exemple pour vous, qui marchez sous la protection de Saint Louis roi de France, Saint Benoît et de tous les saints qui prient pour vous !