Compte-rendu de l'abbé Arnaud Spriet, aumônier du pèlerinage "anges gardiens" organisé à la Martinique:

Lundi de Pentecôte 2018, les pèlerins récidivistes de l'an dernier et de nouveaux pèlerins, se mettent à chanter “Chartres sonne !”, sans pour autant nourrir l'espoir d'y parvenir physiquement. Mais “Chartres”, c'est aussi un concept !

Même en ayant amélioré certains points depuis l'an dernier, il y a une chose contre laquelle nous ne pouvions rien : la météo. Et ici, quand il peut, ce n'est pas du crachin ! Ayant pu nous cacher un peu dans un abri de fortune que la Providence avait placée juste à l'endroit de la première pause et au moment de la bonne et franche averse, nous avons pu reprendre la marche, trempés comme soupe, mais pas davantage...

La pluie du matin n'arrêtant pas le pèlerin, nous avons repris de plus belle en direction du Ciel, via l'église Notre-Dame du Grand-Retour de Jossaud. Et nous avons pu être accueillis dans la salle paroissiale pour nous permettre de sécher et de nous restaurer bien assis. C'est ensuite l'église qui nous a ouvert ses portes pour la Messe finale, avec ses sacristains plus que bienveillants. Plusieurs personnes ont manifesté leur joie de découvrir la liturge traditionnelle, qui est ici mise en œuvre avec sobriété, car “avec les moyens du bord”. Ici, pas de Cardinal ni de Messe-à-trois-chevaux. Et pourtant, le silence et l'orientation de l'autel font leur œuvre, soutenus par le très précieux livret du pèlerin !

Rendez-vous donc l'an prochain : même jour, même heure, même trajet, même ferveur...

IMG_6946.jpg

IMG_6953.jpg

IMG_6935.jpg

IMG_6930.jpeg