Mot-clé : Appel de Chartres

Tous les mots-clés

vendredi 27 septembre 2019

Chers amis pèlerins,

 

La semaine passée était celle des Quatre Temps d'automne. Et nous avons vu revenir le violet dans la liturgie. Petit parfum de Carême en plein temps après la Pentecôte... Irruption du violet sur le vert serein et profond de cette saison liturgique.

En liturgie, l'admirable « code couleur » est un élément de langage  spirituel, il transmet un message.

Ainsi le violet est couleur de chair blessée, et évoque notre nature abîmée par le péché originel et ses suites, jusque chez les membres de l'Eglise. Il est ensuite un appel, un sursaut d'âme ; oser le violet, c'est prendre les armes de Dieu... A commencer par la prière, la pénitence.

Donc le message est simple, de la simplicité de la Sainte Vierge elle-même. Simple, mais urgent ; oser le violet, et (re) prendre les moyens de la prière et de la pénitence. Il y a bien des raisons de le faire. Écoutons les Evangiles de cette semaine des Quatre Temps, mis en regard de l'actualité de l'Eglise et de notre pays.

 

Dans cette semaine de 4 Temps, Notre Seigneur expulse un démon et pardonne une pécheresse.

Cet enfant possédé et tourmenté du démon... n'est-ce pas l'enfance mise à mal, déconstruite et reconstruite sans amour, sans mariage, sans filiation ?

Ce père accablé, impuissant, mais pourtant audacieux et persévérant dans la foi et l'humilité... n'est-ce pas un appel à résistance devant le coup de grâce qu'on veut porter à la paternité, le dernier acte de la « mort du père », à travers la PMA accessible «à tous»?

Cette pécheresse « passe derrière les pieds du Seigneur », avec quel soin ; les larmes pour les laver, la chevelure pour les essuyer, le parfum précieux pour les oindre. Quelle belle évocation de l'Eglise ! Elle est Corps mystique du Christ. Elle est aussi servante et consolatrice fidèle de son Seigneur.

 

La Tradition spirituelle nous rappelle les bonnes raisons de faire pénitence, d'oser le violet; satisfaire et compenser pour les offenses envers Dieu - obtenir quelque grâce particulière, ou la solution de quelque doute.

Offense à compenser, la PMA contrevient au plan du Créateur sur l'amour humain, la fécondité, le mariage et la famille. « L’humanité a confondu l’autorité qui fait grandir avec le pouvoir qui écrase et qui exploite tout à son profit. Ce désastre ne concerne pas seulement les plantes vertes et les animaux dans leur biodiversité, elle concerne de plus en plus l’humanité elle-même dans son désir de toute-puissance, par exemple lorsque l’on fabrique un hybride homme-animal ou que l’on vote des lois pour combler les frustrations sans tenir compte de la dignité de l’enfant qui a le droit de naître de l’acte d’amour de son père et de sa mère. »

Doute introduit dans l'Eglise, et confusion dangereuse, ce sont certaines adaptations et déclarations « pastorales » envisagées. C'est un coup au cœur de l'Eglise, oui! Ces propositions et projets douteux engendrent confusion et division pour la vérité et l'unité catholique, la communion de l'Eglise. Lisez les lignes admirables de NN SS les Cardinaux Burke, Müller, Brandmüller, et de Monseigneur Schneider. Elles expriment un cœur de pasteur et de serviteur vigilant envers la foi de l'Eglise. Avec 2 F ; filialement, fermement.

 

Alors, cet Appel de Chartres n'est pas un appel à l'agitation ou l'affolement.

Mais c'est un appel à la lucidité paisible, à la détermination. Car il y a certaines compromissions pour Dieu qui sont inévitables, et certaines compromissions au monde qui sont inacceptables.

 

Enfin, cet élan de prière et de pénitence peut et doit s'accompagner d'autres moyens.

Et j'invite en particulier tous ceux et celles qui le peuvent parmi vous à se joindre à la manifestation du 6 octobre.

Il y a l'inévitable tentation de l'a quoi bon, le scepticisme ou peut-être la lassitude évidente devant le mal qui dure et progresse.

Mais il y a aussi l'humilité confiante du grain de sable ; « C'est bon... de se dire qu'on est un petit grain de sable, c'est tout, mais qu'à force de mettre des grains de sable dans la machine, un jour elle grincera et elle s'arrêtera ». Dont acte !

 

Chers amis pèlerins, osez le violet, il est de saison !

 

Abbé Alexis GARNIER, Aumônier Général de Notre Dame de Chrétienté.