L'affaire de Ploërmel fait regarder en face ce qu'est vraiment la loi de 1905. Les commentaires d'Yves Daoudal et de l'abbé Michel Viot