Mot-clé : In Memoriam

Tous les mots-clés

mercredi 26 septembre 2018

Rappel à Dieu de Michel de Penfentenyo

20180925MdePenfentenyo.jpg Mardi 25 septembre ont été célébrées à la cathédrale Saint Louis de Versailles les obsèques de Michel de Penfentenyo, rappelé à Dieu le 21 septembre.
Notre Dame de Chrétienté souhaite rendre hommage à un grand français et à un apôtre de l'engagement des laïcs dans la Cité.
Nous reproduisons ci-dessous le communiqué publié par ICHTUS :

Michel de Penfentenyo nous a quittés le 21 septembre 2018, à l’heure des Laudes.
C’est, pour ICHTUS, pour tous ceux qui l’ont connu, admiré, aimé, une très grande tristesse. Nous le recommandons, pleinement confiants, au Père tout puissant.
Dire ce qu’a représenté pour notre œuvre la présence si bienveillante et si forte, de Michel de Penfentenyo est difficile à exprimer en quelques lignes. Très tôt, dès janvier 1957, il s’engage aux côtés de Jean Ousset dans ce qui s’appelait alors la Cité Catholique, et exerce rapidement les fonctions de Directeur général de l’Office international des oeuvres de formations civiques et d’actions culturelles selon le droit naturel et chrétien, conduisant magnifiquement le navire à travers les tempêtes qui n’ont pas manqué. Mais, outre une force de caractère qui lui a permis de toujours garder le cap, beaucoup retiendront sa bonté et son extrême délicatesse à l’égard de tous, sa capacité d’écoute et de conseil, son énergie et son dévouement complet à la formation et au service d’une amitié pour servir le bien commun.
Après s’être engagé dans le combat pour la vie, il suscite à la création du Centre d’Études des Entreprises (CEE) et fonde le Secrétariat d’Information des Collectivités Locales Et Régionales (le SICLER), pour aider les élus à reconstituer les réseaux de solidarité naturelle, il se consacrera entièrement à cette action à partir de 1980. Beaucoup de collectivités lui doivent un véritable renouveau de la vie locale.
Convaincu que la France avait perdu le sens de sa vocation, il se battra aussi pour mieux faire connaître les sources et les fondements de son histoire.

mardi 25 septembre 2018

Jean Piat - « La voix du pèlerinage s'est éteinte... »

Jean-Piat.jpg Si Jean Piat n'a pas été, à ma connaissance, pèlerin de Chartres, il est « la voix » indissociable de notre pèlerinage. Citons de mémoire: « J'ai fait un pèlerinage... à Chartres. Je suis beauceron, Chartres est ma cathédrale. Je n'avais aucun entrainement, j'ai fait 105 kilomètres en 3 jours. Ah, mon vieux, les croisades, c'était facile ! On voit les flèches de la cathédrale à 18 kilomètres sur la plaine.... de temps à autre elles disparaissent, (…) Dès que je les ai vues, ça a été une extase ! Je ne sentais plus rien... J'ai prié, mon vieux, prié comme jamais je n'avais prié. Mon gosse est sauvé. Je les ai confié tous à Notre Dame ». Qui n'avait entendu, un petit matin de Pentecôte ou bien au soir, sur le bivouac, sa voix chaude balançant les mots de Péguy, comme une foulée de marcheur ? Jean Piat, c'est d'abord et surtout cela ; une voix et une présence.

Né en 1924, il est décédé ce 18 septembre dernier à Paris, en la fête de St Joseph de Cupertino.

Il fut un acteur de théâtre remarquable, interprète notamment des pièces d'Edmond Rostand et de Sacha Guitry. Lorsque le théatre arriva sur le petit écran, il fut encore le truculent Robert d'Artois des Rois maudits. Il prêta sa voix à des chefs d'oeuvre de la litterature et du cinéma ; Gandalf dans le Seigneur des Anneaux – le commissaire Jacomet dans un bel enregistrement sur Ste Bernadette – ou encore Lawrence d'Arabie... Il a encore dit quelques belles narrations accompagnant les spectacles du Puy du Fou. Et puis les amateurs de belles pages et de nobles pensées iront écouter le lien ci-dessous.

Mais, on l'a dit, il reste surtout pour nous la voix qui a porté quelques morceaux choisis de Péguy, redisant à des milliers de pèlerins l'âme de cette route de conversion et de sainteté qu'est le « pélé ». Il affirmait crânement « être né catho », quoi qu'il ait rencontré et exprimé quelques difficultés devant les fins dernières.

Sur le grand âge, il pensait sérieusement au terme de sa vie, au passage de la mort - cet ultime rideau qui tombe sur le théâtre de notre existence terrestre... Et qui se lève sur l'éternité. Dans la mythologie de Tolkien, alors que le combat fait rage pour la défense de Minas Tirith, et que le 2e rempart est pris d'assaut par les forces de Sauron, Gandalf réconforte un hobbit découragé: « Le voyage n'est pas fini... la mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut tous prendre... Le rideau de pluie grisâtre de ce monde s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent... alors vous les verrez... les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante … Alors ça ne va pas si mal? Non en effet... » Cela n'a pas la consistance d'une profession de foi catholique explicite en la vie éternelle, dira-t-on... Et cela ne suffit pas à faire de notre cher défunt un « saint de vitrail »... Certes! Mais nous aimons à penser qu'il y a un peu de l'âme de Jean Piat dans ces mots qu'il prononçait pour le compte de Gandalf. Alors nous laissons l'ultime jugement au Dieu qui seul sonde les reins et les cœurs. Et surtout nous redirons pour lui la prière à Notre Dame de Chartres :
« Mère voici vos fils qui se sont tant battus.
Qu'ils ne soient pas pesés comme on pèse un esprit.
Qu'ils soient plutôt jugés comme on juge un proscrit
Qui rentre en se cachant par des chemins perdus. »

« Donnez-lui, Seigneur le repos éternel, et que pour lui brille votre lumière sans déclin ».

Abbé Alexis Garnier,
Aumônier Général de Notre Dame de Chrétienté.


Pour réentendre Jean Piat déclamant Denoix de St Marc (« Que dire à un jeune de 20 ans »), cliquer sur ce lien.

Lundi 20 août 2018

In memoriam Carole de Daran

chapelet.jpgChers amis pèlerins,

En cette fin de vacances, je vous rejoins pour confier à votre prière le repos de l'âme de Carole de Daran, épouse d'Olivier, ancien responsable de la logistique du pèlerinage. Elle est décédée ce vendredi 17 aout, à 13.30, suite à une longue maladie de coeur et des complications douloureuses. Ses obsèques sont célébrées mardi 21 aout à Puymaurin, dans le sud de la France.

Les bénévoles du pèlerinage forment une petite famille spirituelle, partageant bien des choses; succès ou échecs, difficultés,... éventuelles sautes d'humeur... joies et peines au service du pélé.

Mais ils portent aussi leurs propres joies et peines, et nous pouvons prier pour eux, comme un retour de gratitude pour leur dévouement.

Enfin, cela nous rappelle que derrière de nombreux bénévoles, il y a une famille, un époux ou une épouse, des proches qui consentent bien des sacrifices et soutiennent indirectement la bonne marche du pèlerinage.

Ayons donc à coeur de prier pour le repos de l'âme de Carole, et aussi pour son mari et ses enfants, douloureusement affectés.

Miséricordieux Jésus, donnez-lui le repos éternel!

In Christo,

abbé Alexis Garnier,
Aumônier Général du pèlerinage de Chartres.

vendredi 15 décembre 2017

In Memoriam Charles Houdet

Charles-Houdet.png
memento-Charles-Houdet.png
Charles a rejoint le service des tentes lors du pèlerinage 2013 avec sa mère et sa soeur. Année après année il est devenu une des références parmis les équipiers avec son sourire et sa gentillesse. Toujours disponible il a su progressivement se montrer capable de diriger des équipes au point de se sentir prêt à reprendre le flambeau des tentes un jour. Il nous a malheureusement quitté trop tôt, âgé de seulement 21 ans.

En ces jours où nous rappelons le Verbe fait chair, venu "planter sa tente" parmi nous, prions Dieu de donner à notre cher Charles une tente au camp de repos et de joie, dans l'éternelle gloire !

2 messes anniversaires seront célébrées pour lui, les 20 décembre et 13 janvier à 11h, à la chapelle de l'Immaculée Conception, 8 rue Gibier, 78000 Versailles.
Infos: ndcaumonier(arobase)gmail(point)com

mercredi 15 novembre 2017

Rappel à Dieu de Jean de Saint Chamas

20171119JeandeSaintChamas.jpgNous avons appris le rappel à Dieu mercredi 15 novembre de Jean de Saint Chamas. Notre Dame de Chrétienté tient à saluer ce grand défenseur de l'Église et de la France qui aura consacré toute sa vie "Pour qu'Il règne".

Jean de Saint Chamas a été l'un de ces hommes qui, dans le sillage de Jean Ousset et de la Cité catholique, ont fait le choix de quitter leur activité professionnelle et la perspective d'une brillante carrière pour se consacrer totalement au combat civique et à la formation de laïcs chrétiens.

A la Cité catholique, à "l'Office international" (la "rue des Renaudes", aujourd'hui Ichtus) et au Centre d'Études des Entreprises Jean de Saint Chamas fut un inlassable promoteur de la doctrine sociale de l'Église.

Nous gardons de lui le souvenir d'un maître, alliant le souci d'un enseignement très solide à un grand sens humain et à une attention permanente aux personnes qu'il rencontrait. Les initiatives qu'il a lancées au service des étudiants et des jeunes professionnels ont influencé durablement plusieurs générations. Par ses conseils Jean de Saint Chamas a aidé au discernement d'un grand nombre de vocations, tant religieuses que vocations au mariage.

Notre Dame de Chrétienté présente à la famille de Jean de Saint Chamas ses condoléances, et lui exprime sa très profonde reconnaissance.

Jean de Tauriers, président
abbé Alexis Garnier, aumônier général

Les obsèques de Jean de Saint Chamas ont eu lieu samedi 18 novembre à 10h à Sainte Jeanne d’Arc à Versailles. La messe a été célébrée par son fils Loys, prêtre de Notre-Dame de Vie, son petit-fils don Enguerrand de Lorgeril, le Père Olivier Teilhard de Chardin, curé de Notre Dame d’Auteuil, en présence de Monseigneur de Romanet, évêque aux armées.

Lundi 30 octobre 2017

Rappel à Dieu de Gérard de Rosny


Chartres sonne, Chartres t’appelle !


ndc2015_429.jpgChers amis pèlerins,

Combien de fois avons-nous chanté ces couplets,
Tantôt vifs et entraînants sur la route,
Tantôt solennels et pleins en procession dans les cathédrales de Paris et Chartres?
Derrière le chant, il y avait une personne, Gérard de Rosny. Ancien élève de l'Ecole des Roches à Maslacq, il avait mis son talent et son art musical au plus haut service.
On lui devait, outre le chant de pèlerinage, un autre au Coeur immaculé de Marie - un Pater, un Je vous salue et un Gloria Patri - et bien des cantiques en l'honneur des saints Louis, Martin, Dominique,...
Jusqu'en ses dernières années, il a composé pour chanter la gloire divine et aider les âmes à prier sur de la beauté.
Il est décédé à 91 ans, muni des sacrements de l'Eglise, sous le scapulaire de Notre Dame. Et nous avons la ferme espérance que celle-ci, en retour, l'aura pris sous le manteau de sa protection "à l'heure de la mort".
En ce mois de novembre, l'Eglise nous fait vivre plus intensément du dogme de la communion des saints. Ayons à coeur de prier pour le repos de l'âme de Gerard de Rosny, portons-le dans le grand souvenir, l'immense mémoire des fidèles défunts, le 2 novembre prochain.

Cum quibus et nostras voces ut admitti jubeas deprecamur sine fine dicentes; Sanctus

Nous demandons cela pour vous, cher Monsieur de Rosny...
Puissiez-vous passer avec Marie ce porche de la mort et du jugement, et entrer au ciel
pour joindre votre voix à celle des anges,
et chanter au Dieu trois fois saint
l'éternel cantique de louange,
le Sanctus qui ne s'éteint pas dans la cathédrale de la Trinité!
Donnez-lui Seigneur le repos éternel
et que pour lui brille votre lumière sans déclin, ainsi soit-il.

Abbé Alexis Garnier
Aumônier Général de Notre Dame de Chrétienté.

Dimanche 29 janvier 2017

Rappel à Dieu d'Arnaud de Lassus

Arnaud de Lassus, un chrétien tout donné pour la défense de la Foi et le service de la Vérité

20170126ArnauddeLassusB.jpgNous avons appris le rappel à Dieu, dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 janvier, d’Arnaud de Lassus Saint-Geniès à l'âge de 95 ans.
Arnaud de Lassus fut l'un des piliers de la "Cité catholique" de Jean Ousset, puis de "l'Office" ("Office international des oeuvres de formation civique et d'action culturelle selon le droit naturel et chrétien", aussi connu par l'abréviation "rue des Renaudes").
Au début des années 1980 il donna une impulsion nouvelle à "l’Action Familiale et Scolaire", en compagnie de Louis d'Anselme et d'Ennemond Beth. L'équipe de l'AFS joua un rôle essentiel dans la défense de la liturgie traditionnelle et d'un authentique catéchisme catholique, soutenant les familles qui refusaient les errements de "Pierres vivantes" et des "parcours" qui fleurirent dans son sillage.
Arnaud de Lassus a sillonné la France pendant des années pour donner conférences et entretiens et réconforter tous les petits groupes qui s'efforçaient de maintenir la transmission de la Foi. D'une grande modestie et d'un oubli total de lui-même il ne s'enquerrait pas du nombre des auditeurs qu'il allait rencontrer. Il était prêt à faire des heures de train pour une soutenir une famille ou une poignée d'amis.
Arnaud de Lassus voulait transmettre; de par sa formation d'ingénieur et son tour d'esprit il était très sensible à la pédagogie de la transmission. Il élaborait des exposés clairs, avec un plan très structuré, qui permettaient la mémorisation facile par ses auditeurs des données exposées. On se reporte encore aujourd'hui à la série des numéros spéciaux de l'AFS "Connaissance élémentaire". Dans un même souci de clarté il adoptait parmi les premiers les technologies nouvelles pour illustrer ces entretiens.
Sa curiosité intellectuelle couvrait tout le champ du savoir. Il savait parler de Saint Thomas d'Aquin comme des plus récentes tendances de l'Informatique. Il avait tissé un réseau de relations qui dépassait largement le cadre français et se rendait régulièrement aux Etats-Unis et aux Canada pour y donner des conférences.

Arnaud de Lassus, pèlerin de Chartres

Arnaud de Lassus fut un pèlerin de Chartres dès les débuts de notre pèlerinage de Pentecôte (1983). Venu l'un des premiers il était devenu le doyen de notre pèlerinage, marchant de Paris à Chartres à plus de 90 ans. Par ses enseignements, par ses écrits, par ses conseils, Arnaud de Lassus n'a cessé d'aider l'équipe de Notre Dame de Chrétienté. Nous le revoyons encore, sur nos lieux de bivouac, allant de l'un à l'autre pour prendre des nouvelles des familles et des enfants.
Arnaud de Lassus était père de 7 enfants, dont Dom Dysmas de Lassus, prieur général de la Grande-Chartreuse.

Que ce défenseur de la Foi et ce serviteur de la Vérité repose en Paix.

Notre Dame de Chrétienté présente ses condoléances à sa famille. Les obsèques d'Arnaud de Lassus auront lieu lundi 30 janvier, à 10h, à la Cathédrale Saint-Louis de Versailles.

vendredi 03 juillet 2015

Rappel à Dieu de l'abbé Coëffet

Message du président de Notre-Dame de Chrétienté


Chers amis de Notre Dame de Chrétienté,

abbe_coiffet_fssp.jpgL’abbé Coëffet nous a quittés après de longs mois de souffrance à l’hôpital. Notre Dame de Chrétienté est en deuil. L’abbé Coëffet était pèlerin de Chartres, au premier rang depuis 1983, ne comptant ni sa peine ni son temps. L’abbé Coëffet était généreux, prêtre « médecin des âmes », il était notre prêtre et notre ami, toujours disponible pour servir le Bon Dieu.

Grand admirateur de Saint Jean Bosco, l’abbé Coëffet aimait la jeunesse, les scouts, les enfants du pèlerinage. Il aimait raconter comment il avait réuni, avec quelques familles d’abord, des dizaines d’enfant sur les chemins de Chartres pour finir, quelques années plus tard, à plus d’un millier. Le chapitre Enfants est né ainsi, à la grâce de Dieu, et reste, depuis, l’un des diamants du pèlerinage. Je me souviens de ce soir à Soulaire où, s’adressant aux scouts du Chesnay, il avait repris les mots de Saint Paul aux Philippiens disant à ses scouts, la voix cassée par la fatigue et l’émotion, qu’ils étaient sa joie et sa couronne (« C'est pourquoi, mes bien-aimés, et très chers frères, vous qui êtes ma joie et ma couronne, demeurez ainsi fermes dans le Seigneur, mes bien-aimés! »).

Cher Monsieur l’Abbé, vous aimiez tant de belles choses sur cette terre: la musique, la France, le Forez, la Bretagne, la bonne table, le bon vin et l’amitié. Je réalise combien parler de quelqu’un que l’on aime et à qui on doit tant est difficile. Les souvenirs se précipitent, heureux et malheureux. Parfois malheureux, vous avez été courageux dans la souffrance qui n’est pas seulement physique. Vous avez souffert, par l’Eglise et pour l’Eglise, dans nos durs combats de la Tradition qui ont accompagné votre vocation. Et vous aurez beaucoup souffert de toutes nos déchirures humaines. La fondation de la Fraternité Saint Pierre, toutes les vocations que vous avez suscitées, la rencontre avec le cardinal Ratzinger, le pontificat de Benoît XVI auront été parmi les grandes joies de votre vie de prêtre.

A Notre Dame de Chrétienté, en 2011, nous avions accueilli l’abbé Coëffet, nouvel Aumônier général, comme une évidence ; il était chez lui, connaissait tout le monde, savait monter les tentes, dire la messe à 4 heures du matin,... Il savait tout faire, nous connaissait par cœur… et nous aimait quand même.

La route de Chartres sera différente sans l’abbé Coëffet. Remercions le Bon Dieu de nous avoir donné la grâce de rencontrer un prêtre comme lui, prions pour le repos de son âme et pour sa famille qui est dans la peine.

Parce que notre vie est un pèlerinage, tenons nos engagements de pèlerins, comme l’abbé nous l’a tant de fois demandé, et poursuivons notre marche vers cette « flèche irréprochable et qui ne peut faillir », image sur terre, du Ciel qui nous réunira tous si Dieu le veut.

Notre Dame de la Sainte Espérance, convertissez-nous.

Jean de Tauriers
Président Notre Dame de Chrétienté

abbe-coiffet-rip.jpg

Lundi 19 août 2013

Hommage à Monsieur l'Abbé Christian-Philippe Chanut

Un grand ami du Pèlerinage

2013.08.19_abbe_Chanut.jpgNotre Dame de Chrétienté a appris avec émotion le rappel à Dieu de Monsieur l'Abbé Christian-Philippe Chanut, au terme d'une longue maladie affrontée avec un courage remarquable.

Monsieur l'Abbé Chanut a été un grand ami du Pèlerinage, ne ménageant pas ses efforts pour nous aider. Les chefs de chapitre se souviendront des exposés de formation qu'il leur donna pendant plusieurs années.

Notre Dame de Chrétienté tient à exprimer sa reconnaissance à Monsieur l'Abbé Chanut. Nous appelons tous nos amis pèlerins de Chartres à prier pour lui, confiants que du haut du Ciel il va continuer à veiller sur nous.

On nous communique :

Les obsèques de Monsieur l’Abbé Christian-Philippe Chanut auront lieu jeudi 22 août 2013 à 10 heures en l’église-collégiale Notre-Dame de l’Assomption de Milly-la Forêt (Essonnes). L’office sera présidé et concélébré par Monseigneur Michel Dubost , évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes.

Le lendemain, vendredi 23 août à 20 heures, une messe de Requiem sera célébrée à la mémoire de l’Abbé Chanut selon le rite extraordinaire en l’église Saint-Denis de Viry-Châtillon ( 3 Rue Horace de Choiseul, 91170 Viry-Châtillon) où Monsieur l’Abbé Chanut officiait chaque dimanche depuis le motu proprio "Summorum Pontificum". Monsieur l’Abbé Christian-Philippe Chanut sera inhumé vendredi 23 août dans l’intimité familiale, au cimetière de la Chartreuse de Bordeaux.

mardi 06 août 2013

Rappel à Dieu de Jean Madiran

Communiqués de Notre Dame de Chrétienté

Madiran.pngJean Madiran a été appelé par le Seigneur mercredi 31 juillet. C'est avec une tristesse humaine, mais aussi une grande espérance surnaturelle que nous avons appris cette nouvelle.
Jean Madiran est l'un des "pères spirituels" de Notre Dame de Chrétienté et de la renaissance du Pèlerinage de Paris à Chartres. Avec Dom Gérard Jean Madiran nous a transmis cet amour de la Cité, de la Chrétienté, cet amour de l'Eglise vécu dans l'attachement à la Tradition, et en particulier à la Tradition liturgique, et cette volonté de faire connaître et aimer cet héritage reçu dans un élan missionnaire. Chrétienté, Tradition, Mission, résumé de notre engagement.
En exprimant notre reconnaissance à Jean Madiran nous remplissons notre devoir de piété envers lui qui aimait si souvent rappeler l'importance de cette vertu naturelle, "le culte rendu à ceux à qui nous devons la vie physique, la vie morale, la vie religieuse; à ceux qui nous ont transmis et appris la loi naturelle, la foi chrétienne, et les humbles honneurs des maisons paternelles".
Jean Madiran a semé avec persévérance, sans jamais transiger sur la vérité. Nous saluons en lui un grand Français, un Maître et un ami. Et dans la communion des Saints nous sommes certains qu'il veillera sur les jeunes générations qui marcheront entre Paris et Chartres.

Jean de Tauriers, président de Notre Dame de Chrétienté

_____________________________________________________________________________


Jean Madiran a quitté le monde du combat pour enfin vivre, selon la volonté de Dieu, la paix éternelle des justes.
Il a été le "Juste" de la Vérité: inlassablement, il a mis à profit la précision de son raisonnement et la vigueur de son style comme défenseur de l'Unique Vérité: le Verbe Incarné.
Il a été le "Juste" de la France: sentinelle avancée de tous les combats, il a tordu le cou à tous les mensonges, à toutes les ignominies de l'univers "correct".
Il a été le "Juste" de l'Eglise: dans la souffrance subie, la croix imposée, face à la trahison de nombreux clercs, il a témoigné du véritable "sensus Ecclesiae"; il a aimé l'Eglise.
Jean Madiran est l'un des "pères spirituels" de Notre Dame de Chrétienté et de la renaissance en 1983 du Pèlerinage de Chartres. Il nous a fait connaître tous les défenseurs de la Cité pour la restauration du règne social de Notre Seigneur Jésus.
Jean Madiran nous a ainsi démontré l'unité du Vrai, du Bien et du Beau.
Que la contemplation éternelle le récompense de son action terrestre.

abbé Denis Coëffet, aumônier général