Mot-clé : Pèlerinage 2013

Tous les mots-clés

jeudi 23 mai 2013

Notre-Dame de Paris - Samedi 18 mai

Lire la suite...


mercredi 22 mai 2013

Dimanche de Pentecôte - 19 mai

Lire la suite...


Lundi 20 mai 2013

Les premières photos sont en ligne!

Lire la suite...


Suivez le pèlerinage en direct live sur nos comptes twitter & facebook :

Twitter
Facebook
Chaîne Youtube

15h00 : Messe de clôture du Pèlerinage

C’est d’abord Jean de Tauriers, président de l’association Notre-Dame de chrétienté, qui prend la parole. Il remercie les communautés amies du pèlerinage de leur soutien spirituel ainsi que les nombreux pèlerins venus de l'étranger, en s'adressant directement à eux en anglais et en allemand. Il rappelle l’importance de la Famille et de l’Education pour bâtir une société qui s’éloigne de la culture de mort et du laïcisme desséchant de notre monde. Enfin, il nous exhorte à continuer de nous battre, en France, contre les lois récentes et plus anciennes, promotrices de cette culture et de cette amoralisation de la société.Entrée dans la cathédrale
La traditionnelle procession d’entrée des bannières vient marquer le début de cette Messe de clôture. Alors que nous chantons les couplets du « Lauda Jerusalem Dominum », les saints de France apparaissent à nos yeux, nous rappelant que dans d’autres temps troublés, des hommes et des femmes ont tenu bon, fortifiés dans la Foi, l’Espérance et la Charité par le Saint-Esprit de la Pentecôte ! Ils viennent comme nous de toute la France et du monde, et nous invite à leur suite pour bâtir et transmettre !
La Messe est célébrée par Mgr Aumonier, évêque de Versailles. Les mélodies des pièces grégoriennes et polyphoniques emplissent les voûtes, entraînant vers le ciel les prières des pèlerins déposées au pied de la Sainte Vierge pendant cette marche.Mgr Aumonier
Monseigneur Aumonier entame le sermon. Notre vie est une longue éducation, comme le furent pour nos pères la sortie d'Egypte et les 40 ans au désert. Comme le disait Jean-Paul II, l'éducation veille à plus "être" avec les autres et pour les autres, à plus "être" qu'à "avoir". Ainsi, elle concerne l'Homme dans toutes ses dimensions, physiques, morales et spirituelles. Au cœur de la Famille, on expérimente comment deux personnes différentes et complémentaires, un homme et une femme, participent à la création sans se substituer au Créateur.
C'est en son sein que nos parents nous aident à découvrir nos talents et notre personnalité, à développer notre jugement, à mieux vivre de la vie théologale et des sacrements. Le verbe de Dieu lui-même a voulu apprendre de Joseph et de Marie la prière personnelle, familiale et sociale, l'appartenance au peuple d’Israël, l’obéissance quotidienne; il a voulu apprendre par ses souffrances l’obéissance (cf. lettre aux Hébreux).
L’éducation demande un travail sur soi-même, parce qu'elle expose aux questions et aux doutes, elle demande de faire confiance à Dieu, elle demande du courage devant l’incompréhension ou le silence, elle demande des sacrifices, des choix materiels et parfois professionnels, un vrai oubli de soi. Elle consiste aussi à donner l'exemple de l'engagement dans la vie sociale, dans la politique, dans la vie professionnelle. Enfin, elle a pour but de servir les vocations, ou plutôt de servir chaque vie, puisque chaque vie répond à une vocation.
La personne humaine n'est pas un objet ou un numéro dans la chaîne de la consommation, elle est unique: Dieu nous appelle chacun par notre prénom et par la mission qu'il nous confie. C'est pour toutes ces raisons que les parents sont les premiers responsables de l’éducation de leurs enfants, et de leur scolarisation dans l’école de leur choix. La légitimité de ce droit est un combat continuel contre l'esprit du monde qui présente la famille comme incapable et la religion comme aliénante. Pour le remporter, restons sans cesse proche de la Vierge Marie pour aller là ou le Seigneur nous conduit et faire ce qu’il nous dit.Mgr Aumonier
Après l'Offertoire et la Consécration, la procession de Communion commence sous les accords sublimes des voix des solistes qui interprètent le Panis Angelicus de César Franck. Du choeur jusqu'au fond du parvis, les scouts aux parapluies jaune et blanc accompagnent les prêtres qui portent la Sainte Communion aux pèlerins. Puis la foule reprend le cantique Viens, Esprit de Sainteté.Communion
Et c'est la fin de la Messe et le mot de la fin, les remerciements de l'Abbé Coëffet. La procession finale des bannières, accompagnée du traditionnel Chez nous soyez Reine, qui rejoignent la pluie du dehors et les nombreux pèlerins qui n'ont pu rentrer faute de place dans la cathédrale. Mgr Pansard (évêque de Chartres) et Mgr Aumonier bénissent la foule.interieur cathédraleSortie de la cathédrale

14h00: La colonne arrive à Chartres!!

Sous une pluie et un vent de plus en plus forts, les chapitres enfants entrent dans la cathédrale Notre-Dame de Chartres, dans un moment de grande émotion. Juste derrière eux, les pèlerins Irakiens ont une place d'honneur, puisqu'ils sont les premiers pèlerins adultes à pénétrer dans les lieux. Derrière eux, la région Nord. La cathédrale est superbe: le chœur, sortant d'une longue période de rénovation, brille d'or et de mille couleurs. Les pèlerins sont accueillis par M L'abbé Coëffet, aumônier général, et Mgr Aumonier, qui célébrera la Messe de clôture et d'envoi de ce 31ème pèlerinage de Pentecôte.Mgr Aumonier, évêque de Versailles
Les pèlerins emplissent rapidement la cathédrale, et déjà, certains sont renvoyés dans les nefs latérales, où des prêtres, inlassablement, confessent les pèlerins, qui déposent devant l'Amour consolant de Dieu, dans un même élan, le poids de leur fatigue physique et celui de l'humilité de leur nature pécheresse.Entrée

10h00: Pause à Cotainville

Après un départ au sec, une pluie drue reprend ses droits sur l'avancée de la colonne qui arrive à Cotainville pour se reposer un peu. Plus qu'une dizaine de kilomètres avant d'arriver à Chartres. Départ dans le colza
L'arrivée n'est plus très loin, et la ferveur reste intacte dans la colonne. Colonne sous la pluie
On aperçoit dans la colonne Don Louis-Marie, Père Abbé du Barroux, confessant les pèlerins.Père Abbé Louis-Marie

8h00: En cuisine ! Interview du chapitre Sainte Marthe

Combien de chocolats chauds distribués le matin ? Combien de soupes le soir ? Pour en savoir plus, nous sommes allés à la rencontre du chapitre « Sainte Marthe », la joyeuse équipe en charge des cuisines du pèlerinage. Florence, Caroline et Nicolas le grand chef nous expliquent tout.

matos en cuisine

NDC : Comment votre équipe est-elle organisée ?
Florence : Les cuisines sont organisées en trois groupes : la cuisine pour les adultes, la cuisine pour les enfants, la cuisine pour l’encadrement. Nous sommes une vingtaine de personnes et nous formons le chapitre Sainte Marthe, où il règne une excellente ambiance !

NDC : Pouvez-vous nous en dire peu plus sur le déroulement de vos journées ?
Caroline : Bien sûr ! Le lever est très tôt, à 3h du matin pour le grand chef ! Il faut s’affairer rapidement pour tout préparer. Il y a d’abord le déchargement des camions et l’installation du matériel : une dizaine de tables, 24 brûleurs, 14 grandes marmites en aluminium, etc. Puis nous remplissons les marmites et nous ajoutons ce qu’il faut au dernier moment : le chocolat en poudre, le café ou la soupe le soir… Il faut plus de 3H pour chauffer tout ce liquide, voyez la taille des marmites !
Quand tout est prêt, le service peut démarrer. Enfin, à la fin du service, c’est le grand rangement : on plie les table et on passe les marmites au Karcher. Grand décapage ! Et on recharge les camions.Grand décapage
L’après-midi dès 15h, rebelote pour le dîner. Amis pèlerins, le dîner est servi à 20h !

NDC : Les cuisines en chiffre ?
Florence et Caroline : nos chers pèlerins ont de quoi se réconforter : chaque jour, on décompte :
Le matin, dans 14 grandes marmites :
- 13 x 6 x 14 briques (1092, nous avons posé le calcul, NDLR)
- 78 boîtes de chocolat en poudre
- 25 boîtes de café
Ajoutez à cela le pain et la confiture, le thé et le sucre.
Le soir :
- 6 grands pots de soupes lyophilisées

NDC : Quelques messages à faire passer à nos pèlerins ?
Caroline : Venez avec vos quarts !

NDC : la vie spirituelle au chapitre Sainte Marthe ?
Florence : il y a des topos et des chapelets…
Nicolas : … et des messes 4 fois par jour ! la plus célèbre étant la messe du dimanche à 4h du matin ! Enfin, certains d'entre nous rejoignent la colonne des pèlerins le lundi.
NDC: Merci pour tout ! Chartres sonne !

toute l'équipe cuisine

Merci au chapitre Sainte Marthe pour leur bonne humeur !

06h00: Amis pèlerin, bonjour!

La nuit a été très humide, mais la pluie a cessé sur les coups de 4 heures du matin. Au son de Haendel et de Purcell, c'est donc presque secs que les pèlerins émergent des tentes, les jambes fatiguées, mais l'âme ravie par les confessions et l'Adoration de la veille. Aussitôt on s'active, on démonte les tentes, on fait un brin de toilette à l'eau froide, et on se dirige vers le petit-déjeuner pour un chocolat, un café, ou quelques tartines de confiture. Encore une fois, l'ambiance est bonne, il ne pleut plus, et malgré les nuages bas et le froid piquant, le camp bruit des multiples activités de chacun dans la bonne humeur et sous les indications du speaker.PDDM
C'est de nouveau la région Nord qui part en tête, portant devant elle la statue de Notre-Dame de Chrétienté. Suivent la Normandie et la Provence. La colonne s'élance, immense, priante, dans les blés verts.. Seules surnagent les bannières au-dessus de l'océan des blés!Au chemin creuxDrapeaux


Dimanche 19 mai 2013

Suivez le pèlerinage en direct live sur nos comptes twitter & facebook :

Twitter
Facebook
Chaîne Youtube

20h00: arrivée des pèlerins à Gas

Mon Dieu, que ces derniers kilomètres sont fatigants! La fatigue et la douleur se lisent sur les visages des pèlerins, également marqués par la pluie qui s'est remise à tomber doucement en fin d'après-midi. Mais comme toujours, la vue des oriflammes sur le bivouac, comme il y a quelques kilomètres celle des flèches de Chartres sur l'océan des blés, redonne le courage nécessaire à finir cette étape. Les chants reprennent de plus belle, et les accords de musique baroque, qui donnent à cette arrivée son coté si romantique et lyrique, accompagnent les marcheurs dans cet ultime effort.Arrivée d'un chapitre à GasI'm a poor lonesone pilgrim
Là attendent les tentes et les duvets qui permettront de passer la nuit au chaud, pour un repos bien mérité. Là attendent la soupe et le dîner qui réchaufferont les coeurs et les corps. mais là surtout attend Notre Seigneur dans son Très Saint Sacrement, qui apportera aux âmes le repos et la consolation dans la contemplation silencieuse, et pour ceux qui l'ont choisie et préparée, la Consécration à Marie.

18h00: rencontre avec l'équipe sac du chapitre enfant

Ils sont là, à l'entrée du bivouac de Gas. Les chapitres enfants arrivent et nous les surprenons à replier une des grandes bâches qui protègent les affaires de nos chères têtes blondes des intempéries. L'équipe sac, ce sont 8 personnes qui tous les jours, en coulisse, chargent et déchargent tous les sacs des chapitres enfants. "Il y en a pour 2h30 à tout charger, et autant à tout décharger". La première journée est particulièrement éprouvante: il faut répartir des camions tout au long du parcours, dès le matin à Notre-Dame de Paris, car les provinciaux commencent souvent leur pèlerinage avec les enfants, puis à la pause du midi, puis à celles de l'après-midi où les Franciliens rejoignent la colonne en cours de route. "Du coup, retrouver son sac le premier soir est un peu plus compliqué, d'autant que certains sacs ne respectent pas les flots de chapitre". Néanmoins, et c'est une vraie fierté, en 20 ans de bons et loyaux services, "Nous n'avons jamais perdu un seul sac". Et pourtant, en 20 ans, du sac militaire au sac Vuitton, l'équipe en a vu passer!Lignes de sacs
C'est plus compliqué en revanche à l'arrivée à Chartres, où, plus d'une fois, les parents oublient les sacs de leurs enfants, qui se retrouvent à la charge de l'équipe. Celle-ci regrette aussi que nombre de sacs sont mal préparés par les parents, avec duvets à l'extérieur ou poches laissées ouvertes, permettant à l'eau de s'infiltrer lors des versions pluvieuses du pèlerinage.Monsieur Sac
Ce service met l'équipe un peu à l'écart de la marche et de la colonne, mais c'est de bon cœur qu'elle met tout en oeuvre pour enlever aux chapitres enfants ce souci matériel. Et le chapelet récité en équipe leur permet de se connecter par la prière au reste des pèlerins.
Merci à vous de ce grand service, et vous, enfants, portez dans votre prière si puissante les intentions de ces hommes de l'ombre qui se dévouent à votre service!

12h30: Messe dans la prairie des Courlis

Sous un ciel toujours égal, les pèlerins arrivent dans la prairie des Courlis. La foule des pèlerins, arrivée à la messe
Les premiers arrivés ont même le temps de pique-niquer, tandis que la colonne se range en ordre serré dans la clairière. Juste avant le début de la Messe, Jean de Tauriers, Président de NDC, nous adresse un bref message, nous encourageant dans notre engagement social et politique en défense de la Vie et de la Famille.Messe
C’est par le chant « Esprit Saint, Dieu de Lumière » que la Procession commence. La Messe est célébrée par la Congrégation italienne des Franciscains de l'Immaculée. Le Révérend Père de Saint-Laumer, père prieur de Chéméré est chargé du prêche, et dans son sermon, nous exhorte à devenir saints. La Sainteté est notre vocation. C'est la Famille qui est le premier lieu de la Sainteté car elle est le lieu où la Foi se transmet, où s'exerce la Charité et où se fortifie l'Espérance. La Foi, d’abord, se transmet par le catéchisme et l'habitude de la pratique des sacrements. Dans la Famille ensuite, on apprend à s'ouvrir aux autres, à respecter le prochain et le bien Commun, et à aimer en Vérité les autres et Dieu par la prière et le don généreux de soi-même. Une telle famille devient la demeure de Dieu, comme nous l'avons entendu dans l'Evangile. La Famille est enfin le lieu où s’affermit l’Espérance. C’est aux parents d’aider les enfants à construire des projets grands, beaux et réalistes. En persévérant dans la fidélité et dans l’Amour, nous bâtissons une Chrétienté renouvelée qui sera l’alliance de la culture et de la Foi, l’alliance du temporel et du spirituel, l’alliance de la Tradition et de la nouveauté. « Familles, je vous aime !», nous disent Dieu et l’Eglise.Sainte Messe
La Messe se poursuit et le soleil fait pratiquement une apparition! Dès la bénédiction et la procession finale, les premières régions se préparent pour reprendre la Route. Les premiers hectomètres, sur une route passante, sont parcourues lentement, et il faut plus d'une heure à tous les chapitres pour quitter la prairie des Courlis. Rassasié de pain matériel et spirituel, les pèlerins reprennent le chemin de Chartres. On entre en Beauce, les grands champs de blé défilent de part et d'autre de la colonne qui marche de village en village.

11h00: rencontre avec Meriam

Nous rencontrons par hasard le long du chemin Meriam (nom modifié), membre du chapitre de Notre Dame d'Orient et d'Occident, qui regroupe des réfugiés chrétiens Irakiens, et des anciens membres du chapitre Notre-Dame de Kabylie, qui n'a pas pu participer au pélerinage cette année. Meriam est Marocaine, née musulmane et récemment convertie au catholicisme. Elle habite dans une ville à forte implantation musulmane, et elle nous raconte combien sa condition de chrétienne est difficile à vivre dans cet environnement, jusque dans sa propre famille. La relation avec ses parents et ses proches, quoique tendue, reste plus forte que la différence religieuse, mais elle sent bien que quelque chose est définitivement cassé. Elle tente dans cet environnement d'éduquer son fils chrétiennement, en l'arrachant au diktat aux déterminismes religieux de la Cité et de sa famille. Il est inscrit aux scouts et participera sans doute bientôt à son premier pélerinage! Portons-les dans notre prière.

09h30: Marche dans la forêt de Rambouillet

Alors que les kilomètres s'accumulent, les pèlerins gardent une joie communicative et la spiritualité du pélerinage gagne en profondeur. On est entré dans le vif du sujet, et sous les hautes et vertes frondaisons de la forêt de Rambouillet, les Ave se succèdent aux chants de marche. Le temps est stable à défaut d'être beau, et les pèlerins profitent des pauses dans ce décor de rêve. D'aucuns aperçoit dans les taillis la silouhette d'un chevreuil qui regarde la colonne d'un oeil étonné. Nous recevons quelques confidences de prêtres qui témoignent de la qualité des confessions reçues. Nul doute que la messe de 12h30 aux Courlis portera de beaux fruits dans le coeur des enfants, des jeunes et des adultes.Rambouillet

05h00: Amis pèlerins, Bonjour!

Les mots traditionnels résonnent dans les oreilles endormies des pèlerins, au rythme des musiques d'Ennio Morricone (Mission) et de Mozart (Exultate, Jubilate). La nuit a été sèche, calme et froide. Les pèlerins émergent des tentes, les yeux encore gonflés de sommeil, et courent attraper un café pour finir de se réveiller. Le ciel est clair et le camp se démonte rapidement. Album photo Déjà les premières provinces se remettent en route après avoir chargé sacs et tentes dans les camions.Chargement des sacs
C’est Paris qui marche en tête aujourd’hui. Chartres sonne, Chartres t’appelle ! Les premiers mètres délient les jambes engourdies par la fatigue d’hier et le froid de la nuit. Départ de ChoiselBannières au départ du bivouacLa colonne dans les herbes matutinales
Direction la Forêt de Rambouillet pour la Messe de midi !


samedi 18 mai 2013

Suivez le pèlerinage en direct live sur nos comptes twitter & facebook :

Twitter
Facebook
Vidéo NDC



21h00: Arrivée au bivouac de Choisel

Les derniers pèlerins viennent d'arriver au bivouac de Choisel, après la dernière montée si fatigante. La pluie, très forte après la pause de saint-Rémy, s'est un peu calmée et c'est sous un ciel chargé mais clément que les pèlerins récupèrent leurs sacs et leurs tentes. Le camp se monte très rapidement, et le pèlerins, troquant leurs ponchos humides pour des vêtements secs, se restaurent et se réchauffent autour du feu allumé par Riaumont, où le choeur Montjoie anime la veillée. Sitôt celle-ci terminée, les pèlerins vont se coucher, à l'exception de quelques-uns qui profitent de la chaleur des braises pour tenter de sécher quelques vêtements. Seuls quelques chants joyeux puis plus calmes, viennent troubler la quiétude du camp, qui s'endort paisiblement dans un repos bien mérité.

19h00: halte de Saint-Rémy-les-Chevreuses

La pluie n'a pas cessé, alternant entre accalmies et grosses averses, mais le moral des pèlerins reste au beau fixe! Et les chants continuent à se faire entendre malgré la fatigue qui s'accumule, les premiers pas claudiquants et les jambes lourdes. Le but est proche: plus que 5 ou 6 kilomètres avant le bivouac de Choisel où attendent tentes, duvets et soupe chaude.Saint Rémi sous la pluie
La proximité de la gare permet aussi à quelques retardataires de rejoindre la colonne en marche pour les ultimes kilomètres de ce jour. Les topos s'enchaînent et la méditation du Rosaire est bien entamée.

16h35 : halte de Billehou

Sous une pluie plus drue, les pèlerins arrivent à la pause. Pause de Billehou
Auparavant, pendant près d’une heure, les différents acteurs logistiques se sont mis en place sur les lieux : camions poubelle, ravitaillement, camions d’eau, secouristes de l’Ordre de Malte, camions-toilette, équipe de sécurité, service de presse, service de ramassage des pèlerins fatigués,… Toute la logistique se déploie : A peine les derniers pèlerins partis d’un lieu, la tête de la colonne apparaît déjà presque au suivant, et tout le dispositif se déplace avec une précision et une synchronisation d’horloge pour les accueillir et les délester autant que possible des considérations pratiques afin de laisser leur esprit vaquer à des occupations plus spirituelles !Billehou dans les bois
Billehou en poncho

13h00 : Pause-déjeuner à Igny

Les pèlerins arrivent finalement à Igny, après une longue matinée de marche, pour se restaurer dans un grand champ. C’est ici que se sont rassemblés en fin de matinée les chapitres enfant et famille pour entendre la Messe célébrée sous la tente en plein air. L’ambiance est festive et joyeuse.
Joutes
Les recommandations et consignes sont répétées en Espagnol, Anglais, Polonais, Allemand et Arabe pour tous les pèlerins étrangers qui marchent avec nous. Les adultes se reposent, déjeunent et boivent tandis que les enfants tourbillonnent autour de leur chef de chapitre. Album photo
Mais la pause est de courte durée, et à 14h, c’est déjà l’heure du départ pour les premiers chapitres.
Les guitaristes
Les scouts à Igny
La prochaine étape est longue : 13 km avant la pause suivante. Les pèlerins sont invités à se munir de bouteilles d’eau, même si le ciel est chargé de menaces. Cela ne manque pas : au bout de quelques kilomètres, une fine pluie se met à tomber, et les traditionnels ponchos font leur apparition dans la colonne.

11h00: Pause au Parc Henri Sellier

La colonne arrive au Plessis-Robinson pour la première pause du Pélerinage. Les visages sont encore frais et le pas alerte! Pourtant, les pèlerins nous disent que la sortie de Paris, comme à son habitude, a été longue est dure: peu de temps pour des méditations. Du coup, pour la plupart, des chants et quelques mystères du chapelet. Les ambiances de chapitre se créent! La colonne ayant pris un peu de retard, la pause est courte et, à peine une pomme avalée et quelques gorgées bues, c'est reparti vers la pause déjeuner au bois de Verrières. Le ciel se voile! Album photo
La pause au Parc Sellier

09h00: Départ de la colonne

Après le mot d'envoi de l'Abbé Coëffet, nous exhortant à marcher sur les chemins de la Chrétienté des tours de Paris aux flèches de Chartres, et après la bénédiction de Monseigneur Beau, les pélerins sortent de la cathédrale sous un ciel encore radieux et la colonne s'ébranle derrière la statue de Notre Dame de Chrétienté. En tête, la Région Nord, suivie des Régions Normandie et de Provence-Languedoc. Les premiers chants sont entonnés dans la montée de la rue saint Jacques.
La sortie de la Messe

07h30: Début de la Messe

Les notes de l'introït grégorien montent sous les voutes de Notre-Dame, pleine à craquer. " Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés de toutes vos souillures"Les pèlerins
Après la lecture de l'Evangile par l'abbé Coëffet, Mgr Beau commence le sermon. Il nous rappelle que depuis notre baptème, notre vie ne vous appartient plus, elle appartient au Christ. Il cite Ste Catherine de Sienne: "si vous devenez ce que vous êtes, alors vous mettrez le feu au Monde", le feu de la Charité Vraie, qui construit le Monde quand il regarde vers Dieu. "Partir en pélerinage, c'est se rappeler que nous sommes guidés par Dieu et que nous allons à la rencontre de Dieu. Dieu nous guide par la puissance de l'Esprit Saint". Nous découvrons ce qu'est la Charité à genoux, en la recevant de celui qui en est la Source: le Christ, par la Prière et la Vie Sacramentelle. De même, la Liberté de l'Homme ne réside pas uniquement dans la possibilité de choix entre le Bien et le Mal, elle réside surtout dans la Communion avec celui qui nous aime et qui ne peut qu'aimer. l'Education est l'apprentissage de cette Liberté et de cette Charité. Et notre plus grand éducateur, c'est l'Esprit Saint, qui nous donne de pouvoir nous tourner vers notre Dieu en lui disant: Abba, Père.Messe du samedi
Après l'Offertoire et la Consécration, les pélerins communient, faisant le plein d'énergie spirituelle pour la longue Marche d'aujourd'hui. Et après l'Ite Missa Est et la Bénédiction de Monseigneur Beau, c'est au son de ''Chartres sonne, Chartres t'appelle' que par Province et par Chapitre, ils sortent de la cathédrale.

06h00 : Ca y est !

Après un an à ronger leur frein, les pèlerins de Chartres se regroupent sur le parvis de Notre-Dame. Les chefs de Province et de Chapitre rassemblent leurs ouailles sous leurs croix et leurs bannières. Les sacs sont confiés aux équipes logistiques dans les camions, ils nous attendront à notre arrivée ce soir au bivouac de Choisel. Le ciel est limpide et les jambes trépignent d’impatience à l’idée de se lancer sur les chemins de Chartres, mais pour l’heure, direction l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris pour la Messe de lancement de cette première journée de marche placée sous le patronage de saint Jean Bosco, grand éducateur du XIXème siècle, dont les conseils avisés se révèlent aujourd’hui toujours d’une brulante actualité.
Sortie du métro


vendredi 17 mai 2013

pour leur départ en car vers Paris ce soir vendredi

Lire la suite...


jeudi 16 mai 2013

Famille chrétienne n°1844 du 18 mai 2013

Lire la suite...


A consulter ici


Ci-dessous la prévision mise à jour à mardi 14 mai à midi - Attention, rafraîchir en cliquant sur les liens pour la mise à jour. Dégradation en cours.

2013.05.14_Meteo.png


Lundi 06 mai 2013

offert à tous les pèlerins de Chartres

Lire la suite...


vendredi 03 mai 2013

Entretien avec Jean de Tauriers dans "Présent" daté du 4 mai

Lire la suite...


mercredi 01 mai 2013

Par la prière et par l'action : Le Pèlerinage de Pentecôte

Lire la suite...


vendredi 29 mars 2013

2013.03.28_Affiche_pele_petit_format.jpg Chers amis pèlerins,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que les inscriptions en ligne pour notre 31e pèlerinage de Pentecôte les 18, 19 et 20 mai 2013 sont ouvertes. Nous vous invitons à vous inscrire dès maintenant. Après avoir médité sur la Famille et le respect de la Vie, nous achevons cette année notre cycle de trois ans sur les points non négociables avec l'Education.

Le pèlerinage aura pour thème : Education, chemin de sainteté.


Vous avez jusqu’au 19 avril inclus pour bénéficier d’un tarif préférentiel.

D'autre part, notez qu’à partir de la quatrième personne d’une même famille, une réduction de 50% sera effective.
Nous vous invitons, dans un esprit missionnaire auquel nous appelle le pape François, à convaincre vos amis de venir prier et marcher cette année sur la route de Chartres, en particulier ceux qui n’ont jamais fait le pèlerinage.

Ne tardez pas à vous inscrire !

Par ailleurs, nous recherchons des bonnes volontés pour renforcer les équipes des services (équipes mobiles, chauffeurs avec ou sans véhicules pour le transport des pèlerins, service d'ordre, équipes installations…). Pour plus d’explications, consultez cette page. N’oubliez pas d’indiquer le service que vous souhaitez rejoindre lors de votre inscription en ligne.
Nous avons également besoin de cheftaines (jeunes filles âgées d’au moins 15 ans) pour encadrer les chapitres enfants, et de jeunes adultes pour encadrer les chapitres pastoureaux.

  • Pour proposer votre aide au responsable des chapitres enfants, cliquez ici.
  • Pour proposer votre aide au responsable des chapitres pastoureaux, cliquez ici.


Merci d’avance pour votre contribution à la réussite de ce 31e pèlerinage !